Janvier 2021 : les startups françaises lèvent 629 millions d’euros

Nouvelle année, nouvelles tendances, les startups françaises ont doublé la mise par rapport au mois dernier.


Analyses des levées de fonds
Publié le 03/02/2021

image1.png

 

Chez Eldorado, nous avons pour ambition d’analyser plus en détails les tendances derrière les levées de fonds et de livrer une analyse plus poussée que leur simple recensement. Voici donc notre nouvelle analyse mensuelle des perspectives et enjeux liés au financement des startups françaises en 2021.

Petit rappel important : il est évident qu’une levée de fonds n’est pas un gage de succès pour un projet. C’est le commencement d’une nouvelle histoire pour la startup, qui avec la confiance de nouveaux investisseurs, va pouvoir accélérer significativement le développement de son produit ou de son projet, et l’acquisition d’utilisateurs ou de clients. Nous rappelons aussi qu’une fois que les VC intègrent le capital, la startup n’a que pour seul objectif à terme : être rachetée à un prix élevé, ou entrer en bourse.

 

LEVÉES RÉPARTIES PAR MONTANT

Le mois de janvier 2021 marque le commencement d’une nouvelle année, et avec elle une forte reprise de l’activité : les montants levés ce mois-ci ont presque doublé par rapport à décembre dernier (339m€). Même si la période d’incertitude subsiste, les investisseurs reprennent confiance et l'écosystème enregistre le meilleur mois en termes de montants levés depuis presque 1 an. Ainsi, le montant s’élève à 629m€ en janvier pour les startups françaises. 

La taille des montants par levée a légèrement évolué avec un montant moyen de 10m€ et une médiane de 3m€ contre respectivement 9,9m€ et 2,8m€ au mois de décembre.

La répartition des montants levés a changé puisque les levées inférieures à 1m€ ont augmenté, représentant 26% ce mois-ci, contre 20% en décembre tandis que les levées supérieures à 10m€ ont représenté 25%. Une méga-levée a fait croître le montant total puisque eCential Robotics a levé 100m€. L’augmentation de capital de DONTNOD Entertainment de 50m€ est également à noter. Nous reviendrons plus tard sur ces deux belles levées.

Côté investisseurs internationaux, les fonds et BA américains ont été plus discrets qu’au mois de décembre puisqu’ils ont participé à seulement 6% des opérations, contre 20% en décembre.

En bref, le montant total des levées de ce mois tend de plus en plus vers les niveaux d’avant crise, même s’ils restent en dessous des 877m€ de janvier 2020.

Eldorado continu de se mobiliser tout le long de la période auprès des entrepreneurs en apportant son soutien et en ayant proposé plusieurs webinars (disponibles en replay gratuit) en compagnie de notre CEO Adrien Chaltiel

 

ÎLE-DE-FRANCE VS AUTRES RÉGIONS

L’Île-de-France est toujours la région qui rassemble les investissements en France et maintient sa domination par rapport aux autres régions. En janvier, 30 startups franciliennes ont levé 341m€, représentant 54% des investissements réalisés sur le territoire français. Mais la région Auvergne-Rhône-Alpes maintient sa seconde place et assoit sa position en passant de 5 à 8 levées de fonds ce mois-ci pour un total de 152m€ levés (dont les 100m€ levés par eCential Robotics et les 35m€ levés par le robot comptable Indy - ex Georges - ).

NOMBRE DE FEMMES CEO

Sur les 64 startups ayant levé des fonds en décembre, seulement 4 ont été fondées par des femmes (soit une seule de plus qu’au mois de décembre qui ne comptait que 37 levées de fonds). A elles 4, ces startups ont levé un total de 30m€ d’euros, soit 4,8% du montant total des levées du mois, un net recul par rapport au mois précédent (12,5%). Parmi ces startups, il faut noter que Too Good to go, dirigée par Lucie Basch, a levé 25,7m€ auprès de Blisce et de ses investisseurs historiques. Viennent ensuite Starklab (Audrey Keunebrock), 50in Tech (Caroline Ramade) et Tous en Tandem (Alexandra De Saivre). 

 

TOP 3 DES LEVÉES DE JANVIER 2021

toplevees.png

ECENTIAL ROBOTICS

Après une Serie B de 10,7 m€ en 2018, La MedTech eCential Robotics  frappe très fort en ce début d’année en levant 100 m€ auprès d'investisseurs tels que Bpifrance et Sigma Gestion. Anciennement Surgivisio, eCential Robotics vise avec cette nouvelle enveloppe le marché américain, avec l’accord de l'Agence Américaine des Produits Alimentaires et Médicamenteux, et une augmentation de la production de ses robots médicaux. La startup grenobloise a pour objectif de devenir le leader de la chirurgie digitale, de l’imagerie et de la robotique tout en affirmant sa présence sur le marché européen (France, Allemagne et Italie).

 

DONTNOD ENTERTAINMENT

DONTNOD Entertainment, le studio français indépendant de création et de développement de jeux vidéo a réalisé une augmentation de capital de 50 m€. Le groupe chinois spécialiste des services internet et mobile Tencent, s’est positionné à hauteur de 30 m€.

 

ALMA

La fintech spécialiste du paiement en plusieurs fois garanti boucle à la fin du mois une nouvelle levée de fonds de 49m€, menée notamment par le fonds Cathay Innovation, Idinvest et Bpifrance. Cette opération permettra à la startup d’étendre son offre de services de paiement et a pour objectif de tripler sa clientèle.

 

LES SECTEURS LES PLUS ATTRACTIFS DU MOIS

 

secteurs.png

C’est donc un beau début d’année pour l’écosystème français, même si moins dynamique que le mois de janvier 2020. Le secteur du Software/Saas rafle la mise en totalisant 26 levées pour un total de 183,5m€ soit 17% du montant total levé, vient ensuite la Santé/MedTech, secteur boosté par 6 levées de fonds dont celles de 35m€ de Corwave. Enfin en troisième position on retrouve avec eCential Robotics le secteur de la robotique pour levée record de 100m€


 

Pour aller plus loin 🤓 

👉 Le Bilan du financement 2020

👉 Les Sartups à suivre : Le jeu vidéo et gaming

👉 Les Startups à suivre : La robotique

Avec la contribution de
zoe@eldorado.co's picture
Zoé Florin

Eldorado

aude@eldorado.co's picture
Aude Delépine

Eldorado

Prenez part à la discussion




Pour approfondir

Quelles sont les opérations d’exit les plus importantes de l’écosystème start-up français ?

Voici une liste des plus gros exits communiqués de Startups françaises

Listings & Panorama
10/04/2019

Entrepreneurs - Comment créer mon profil sur Eldorado ?

Comment optimiser votre utilisation de la plateforme Eldorado et bien plus : c'est la série qui vous dit tout sur l'utilisation de notre outil !

Plateforme Eldorado
26/08/2020

Impact Investing : Faut-il se lancer ? (Partie 1)

Voici le premier article de notre série en 3 parties dédiée à l’impact investing. Dans cette partie, vous trouverez les informations nécessaires pour comprendre le modèle d’investissement de l’impact investing.

Investisseurs, qu’attendent les entrepreneurs de vous pendant cette période ?

Les entrepreneurs ont besoin de vous et d’un engagement clair de votre part !

L’investissement en Auvergne-Rhône-Alpes

Analyse de l'investissement dans la deuxième région économique française

Plateforme Eldorado
12/02/2020

Suis-je éligible à la Bourse French Tech ?

La bourse French Tech ou Innov'up Faisabilité est une subvention pouvant aller jusqu'à 45k€ à destination de la création de projet technologique.

Mars 2018: les Startups françaises lèvent 151 millions €

Pour la première fois depuis le début de l’année 2018, les levées du mois de mars sont inférieures en termes de valeur à l’an passé.

Les financements alternatifs

De multiples solutions de financement alternatives existent au côté des dispositifs bancaires et de l'activité de capital-risque. Microcrédit professionnel, prêt d'honneur, venture loan... retrouvez les tous ici

Mai 2020 : les startups françaises lèvent 568 millions d’euros

Avec le déconfinement et la reprise progressive d’activités, nous constatons une reprise en mai des levées de fonds. Tout comme le mois d’avril, il y a encore eu des annonces de levées de fonds reportées mais il est fort à parier que les montants seront plus conséquents dans les mois à venir.

Les mesures spéciales COVID : le Prêt Rebond & le Prêt Rebond Full Digital

Bpifrance a mis en place un tout nouveau prêt qui varie selon les régions afin de pallier la fragilité de trésorerie liée au COVID-19.