Infographie : le fonctionnement de Bpifrance pour financer l'innovation

Comprendre le fonctionnement de Bpifrance en 5 minutes !


Ecosystème financement
Publié le 21/11/2019

Suite à notre série d’articles sur les grandes aides publiques françaises, nous vous présentons aujourd’hui une infographie complète sur le financement de l’innovation par Bpifrance. Acteur incontournable de l’écosystème startup, Bpifrance propose une multitude de dispositifs de financement à destination des entrepreneurs français. Pour s’y retrouver, nous vous avons préparé l’infographie et l’article complémentaire suivants.

1. L’innovation selon Bpifrance

Bpifrance analyse l’innovation à travers le prisme de sa complexité et de sa multidimensionnalité. Sa définition est basée sur la conception de l’innovation telle qu’elle est présentée dans le Manuel d’Oslo (OCDE, 2005) : “une innovation est la mise en œuvre d’un produit (bien ou service) ou d’un procédé (de production) nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques d’une entreprise, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures”. 

startups_innovantes_francaises.png

Un travail de reconceptualisation récent a été effectué par Bpifrance, afin de dissocier l’innovation de la technologie : autrement dit, l’innovation ne se réduit pas à l’invention et l’innovation n’est pas seulement technologique. A ce titre, Bpifrance identifie désormais six différentes typologies d’innovation :

  1. L’innovation de produit/service/usage (par exemple Withings ou Doctolib) : améliore les produits/services/usages existants ou en introduit de nouveaux.
  2. L’innovation de procédé/organisation (Veepee, Recommerce Solutions) : change la manière dont l’entreprise organise son travail et sa chaîne logistique.
  3. L’innovation de marketing/commerce (Michel et Augustin, Vestiaire Collective) : change la présentation, la distribution, la tarification, la promotion de l’offre… 
  4. L’innovation de modèle d’affaires (Blablacar, Veepee) : réorganise la structure des revenus et des coûts.
  5. L’innovation technologique (Devialet, NawaTechnologies) : crée ou intègre une ou plusieurs nouvelle(s) technologie(s).
  6. L’innovation sociale (La Ruche qui dit Oui, Simplon.co) :  répond à des besoins sociaux, tant dans ses buts que ses modalités.

A noter que ces typologies sont cumulatives et perméables. Le service de covoiturage communautaire Blablacar par exemple est considéré comme une innovation de produit/service/usage, marketing/commercial et de modèle d’affaires.

2. Bpifrance, acteur incontournable du financement de l’innovation

Bpifrance constitue l'organisme public de référence en matière de financement des entreprises et des entrepreneurs français. Né du rapprochement entre les trois entités Oséo, le Fonds Stratégique d’Investissement et CDC Entreprises en 2013, l’organisme a été pensé comme guichet unique dès son origine.

A la fois organisme de garantie et de cofinancement, il intervient comme partenaire financier de l'entreprise auprès des financements bancaires traditionnels. Toutes les entreprises peuvent y faire appel : TPE, PME, ETI et GE confondus ; et à chaque stade de leur développement. Pour les TPE, des dispositifs existent pour financer les besoins d’investissement et de trésorerie pour qu’elles passent la période décisive et charnière du lancement commercial. Elles constituent d’ailleurs 90% des clients financés. Pour les PME, l’enjeu est de soutenir leur croissance sur tout le territoire. Pour les ETI, le financement doit participer au renforcement du développement et au soutien de l’internationalisation. Enfin pour les GE, l’enjeu consiste à faire rayonner leurs succès pour faire rayonner la France. L’activité de Bpifrance est donc hautement stratégique au-delà d’être financière.

profils_dentreprises_financees_par_bpifrance.png

Afin de répondre à ce double enjeu, Bpifrance dispose d’une force de frappe financière impressionnante : de 2016 à 2018, l’organisme s’est engagé dans pas moins de 55 opérations d’investissement, ce qui lui permet de constituer le premier financeur européen de startups. En tout et pour tout, Bpifrance dispose d’une poche de financement de 42 milliards d’euros : 

  • 20 milliards d’euros sont dédiés aux prêts directs,
  • 12 milliards d’euros sont dédiés aux garanties de prêts bancaires,
  • et 10 milliards d’euros sont dédiés aux investissements en fonds propres.

Ces dispositifs constituent à irriguer l'entièreté de l’écosystème (projets innovants inclus), toutefois 1,2 milliard d’euros sont strictement alloués au financement de l’innovation sous forme d’aides et subventions. Bpifrance possède également une activité d’investissement en direct et via fonds de fonds : 

  • Investissement direct : 1,1 milliard d’euros a été mobilisé à ce titre via l’investissement au capital de 247 entreprises (principalement des PME, ETI et GE). Les startups en ont capté 328 millions d’euros, un chiffre en constante augmentation. Son format d'investissement est d'être co-investisseur en minoritaire, voire parfois co-lead ponctuellement.
  • Investissement indirect : 962 millions d’euros ont été souscrits via une prise de participation dans 50 fonds (dont 37 nouveaux fonds).

3. Le format de l’action de Bpifrance

infographie-17.12.19.jpg

4. Les limites de l’action de Bpifrance

La première limite à l’action de Bpifrance est liée au respect des lignes directrices définies en interne. Le plan Deeptech dévoilé en début d’année par exemple vise à accompagner et financer plus de 2 000 startups du secteur d’ici 2023, ce qui oriente nécessairement les fonds alloués. De même, une nouvelle tendance se dessine pour le financement des scale-ups françaises, avec 1,3 milliards d’euros d’investissement direct et indirect prévu d’ici 2023. La définition retenue de l’innovation, désormais élargie, exclu également certains projets considérés comme insuffisamment innovants. Cette décision est laissée à l’appréciation des chargés d’innovation, au vu du développement technologique présenté par l’entrepreneur : les dépenses induites doivent en effet rentrer dans les clous des dépenses éligibles telles que définies pour chaque aide à l’innovation.

En découle une limitation numéraire aux enveloppes accordées à chaque bureau en région. Comme tout service public, les moyens de Bpifrance sont limités à l’enveloppe obtenue en début d’année. Pour rappel, Bpifrance est constitué du regroupement d’Oséo (qui participe au financement des PME et de l’innovation), du Fonds Stratégique d’Investissement (FSI, filiale de la Caisse des dépôts qui prend des participations minoritaires dans le capital des entreprises) et de CDC Entreprise (filiale de la Caisse des Dépôts, qui gère les prises de participations dans les PME de la Caisse). Certains bureaux se retrouvent ainsi avec des enveloppes épuisées pour certaines aides avant la fin de l’année, ce qui nécessite d’attendre le renflouement des caisses ou d’orienter l’entrepreneur vers une autre aide.

repartition_geographique_de_laction_de_bpifrance.png
La répartition géographique de l’action de Bpifrance : comparaison PIB régional et financements de Bpifrance
(Source : Bpifrance)

 

Ce constat explique que d’autres acteurs interviennent aux côtés et en complément de Bpifrance, au niveau national comme régional. Certains organismes aident les porteurs de projet à rentrer dans les clous de Bpifrance : c’est le cas des réseaux d’obtention de prêts d’honneur comme Réseau Entreprendre, France Initiative, Raise ou WILCO ; qui permettent d’augmenter le niveau des fonds propres. D’autres interviennent en complément des fonds, principalement les régions et les fonds traditionnels de capital-risque. Un exemple de collaboration publique Bpifrance/Régions est le PIA 3 : dans le cadre du 3e Programme d’Investissements d’Avenir (PIA 3), Bpifrance s’est vu allouer des fonds par l’Etat afin de financer les entreprises françaises. 4,1 milliards d’euros ont été assignés au soutien de l’innovation et du développement des entreprises. Sur l’année 2018, près de 70 millions d’euros de projets d’innovation ont été financés par ce biais, pour plus de 300 entreprises. Ces projets d’innovation sont analysés par Bpifrance et co-financés par l’Etat et la Région, nécessitant une collaboration poussée. 


Besoin de plus d’informations ? Envoyez-nous un email à [email protected]

Plus de 1100 sources de financement public sont référencées sur Eldorado, pour les retrouver et déterminer votre éligibilité, c’est ici !

Avec la contribution de
anna@eldorado.co's picture
Anna Richard

VC Analyst @ Eldorado
valentin@eldorado.co's picture
Valentin Rabier

Webdesigner @ Eldorado
Prenez part à la discussion




Pour approfondir

Les conseils et recommandations de Ventech

Audrey Soussan, Partner du fonds Ventech, “Les conseils et recommandations de Ventech en période de crise”

Webinar
15/04/2020

S’assurer lors d’une levée de fonds

Découvrez les potentiels risques pris par les différents acteurs lors d'une levée de fonds et comment se couvrir. 

Le recrutement en startup #2 : Growth Hacker

Comment recruter le bon Growth Hacker ? Le témoignage de deux experts et bien plus, c'est par ici !

Ecosytème startup
22/10/2019

Juillet 2018: les Startups françaises lèvent 210 millions €

Comment réussir sa levée de fonds avec un fonds d’investissement ?

Tout savoir pour réussir sa levée de fonds avec un fonds d'investissement ! 

L’action des CCI et les mesures de soutien de l’Etat durant cette période exceptionnelle

Adrien Chaltiel & Nicolas Desruelles, un conseiller startups de la CCI Paris Île-de-France, “L’action des CCI et les mesures de soutien de l’Etat durant cette période exceptionnelle”

Webinar
01/04/2020

Les 5 erreurs à ne pas commettre pendant une levée de fonds

Les meilleurs conseils pour faire de sa levée de fonds une réussite !

Les 4 conseils pour bien gérer sa trésorerie

Ecosytème startup
29/09/2020

Impact Investing : Faut-il se lancer ? (Partie 2)

Voici le second article de notre série en 3 parties dédiée à l’impact investing. Dans cette partie, on vous présente les modèles et secteurs les plus prometteurs de l'Impact Investing.

Juillet 2020 : les startups françaises lèvent 347 millions d’euros

La reprise s’accélère mais reste ralentie par la période estivale.