Les 10 erreurs à ne pas faire dans son Pitch Deck

Découvrez les 10 erreurs à ne pas faire dans votre Pitch Deck si vous prévoyez une levée de fonds. 


Ecosytème startup
Publié le 20/06/2022

Besoin d'accompagnement sur votre Deck ou BP ? Prenez RDV ! 👈

Le Pitch Deck est aujourd’hui utilisé de manière assez générique pour désigner le support de présentation d’une startup en recherche de financements, et la plupart du temps dans le cadre d’une levée de fonds. Ce support est un des premiers points de contact avec son interlocuteur. Il est donc primordial d’avoir un document soigné et qui correspond aux attentes des destinataires. 

Chez Eldorado, nous voyons plus de 3 000 decks par an et de nombreuses erreurs persistent.
En voici quelques-unes 👇

#1 Sous-estimer ou surestimer le Pitch Deck

C’est un cas de figure très fréquent, certains entrepreneurs ne veulent pas passer trop de temps sur leur Pitch Deck car ils préfèrent rester concentrés sur leur activité. Ils ont bien raison, mais il ne faut pas non plus le négliger puisque c’est un des premiers éléments d’information que recevra un investisseur sur la société et comme vous le savez, la première impression pèse lourd dans la suite de la relation.
D’autres entrepreneurs passent un temps démesuré sur ce document et misent principalement dessus. Le Pitch Deck n’est qu’une partie du travail et il faut s’assurer de préparer d’autres documents et de montrer sa capacité à exécuter. Rares sont les entrepreneurs qui lèvent des fonds juste avec un Pitch Deck.

👉 Le Pitch Deck est le miroir de la startup et notamment du développement et du dynamisme de l’activité commerciale. Pas de bras, pas de chocolat…

 

#2 Ne pas équilibrer son Pitch Deck

Un Pitch Deck c’est aussi l’art de la mesure et de l’équilibre. Il faut atteindre un juste milieu entre qualité de l’information et lisibilité de cette dernière. Rien ne sert de le surcharger, vous aurez tout le temps de discuter des subtilités de votre activité lors de prochains rdv. Il faut donc donner juste assez d’informations pour intéresser sans démotiver.

👉 Les decks de plus de 25 slides avec beaucoup de textes sont à prohiber. Légèreté et volupté !

 

#3 Ne pas adapter son Pitch Deck

Un Pitch Deck est aujourd’hui multi-usage. Parfois simple support lors d’une présentation à l’oral, d’autre fois envoyé par email et donc doit être en mesure de convaincre à la seule lecture, l’investisseur d’aller plus loin.. Pourtant, l’utilisation du même support n’est pas recommandée. Il faut avoir plusieurs versions de son Pitch Deck. Par exemple, une version plus aérée pour les présentations orales, une version classique pour du cold-emailing ou des premières prises de contact et une version plus dense avec des slides annexes et détails supplémentaires si l’envoi du deck se fait à la suite d’une première rencontre.

👉 Adaptez le contenu en fonction de vos objectifs !

 

#4 Ne pas analyser la concurrence

La slide la plus souvent oubliée est celle de la concurrence avec toujours le même argument “nous n’avons pas de concurrence sur notre marché”. Ce n’est pas la bonne approche et l’absence de cet élément clé ne permettra pas à votre interlocuteur de vous faire confiance. Tout d’abord, il y a presque toujours des concurrents, c’est juste qu’ils ne sont pas forcément faciles à identifier. De plus, n’oubliez pas que se renseigner sur l’écosystème et voir un grand nombre de sociétés fait partie du métier d’investisseur, il est donc très probable qu’il connaisse un concurrent lui-même. Par ailleurs, il y a toujours une forme de concurrence, tout du moins des concurrents indirects.

👉 Mentionnez-les pour mieux vous différencier !

 

#5 Ne pas connaître ses KPIs

Une des forces d’un bon CEO c’est de savoir quels KPIs suivre pour être performant. Ces indicateurs de performances peuvent être financiers, on pense forcément au MRR pour les business model SaaS ou au panier moyen pour les e-commerce. Mais il existe d’autres indicateurs extra-financiers très importants, le NPS par exemple, et chaque indicateur est plus ou moins bien adapté à un type de société ou business model. Il faut donc connaître les KPIs importants pour son business et les mettre en avant dans son Pitch Deck.

👉 Mettez des bonnes pratiques de reporting et suivi des KPIs dès le début de votre aventure entrepreneuriale !

#6 Trop de paillettes

On ne va pas y aller par 4 chemins, certains Pitch Deck sont laids alors que d’autres sont très beaux, trop beaux. Un deck doit être attrayant mais la priorité n°1 reste la lisibilité. L’utilisation de polices inappropriées, l’accumulation de photos ou la multiplication des effets et des couleurs nuisent à la bonne lecture du Pitch Deck. On peut même garder en tête la règle de 3 couleurs, 3 tailles de police différentes et 1 idée par slide maximum.

👉 KISS, Keep It Simple Stupid.

 

#7 PDF ou rien

C’est une évidence pour certains, mais le format à privilégier est le PDF. N’oubliez donc pas de convertir les powerpoint et autres formats en PDF. C’est un détail qui fait toute la différence car un document en PDF pourra être ouvert et manipulé très facilement par votre destinataire. Évitez aussi les liens vers des plateformes drive qui sont beaucoup moins ouverts.

👉 Limiter les éléments de frictions pour votre destinataire.

 

#8 Ne pas s’entraîner

Parlons maintenant de la partie orale du Pitch Deck. C’est une partie moins agréable, je l’accorde, cependant elle reste cruciale pour montrer sa détermination et être impactant. Il faut répéter de nombreuses fois en amont pour s’assurer d’être à l’aise et fluide dans le discours, mais aussi pour maîtriser son temps. En effet, un entrepreneur doit souvent pitcher dans des conditions différentes (3, 5, 10 ou 15 minutes)

👉 Il faut donc être capable de s’adapter à ces conditions et surtout ne pas dépasser 15 minutes afin de privilégier une partie Q&A à la fin du pitch qui sera plus intéressante et intéractive.
 

#9 Ne pas afficher les projections financières

Certains Pitch Deck ne présentent aucune donnée économique. C’est acceptable si le deck est accompagné d’un prévisionnel financier solide. Mais nous recommandons de toujours insérer une slide simple avec un graphique des projections de chiffres d’affaires et 2 ou 3 données importantes comme le nombre de clients ou de ventes. Effectivement, un investisseur partira du principe que si ce n’est pas présent dans le deck c’est qu’il n’y en a pas.

👉 N’oubliez pas qu’un investisseur est là pour faire un retour sur investissement à terme !

 

#10 Terminer avec un call to action !

Comme mentionné plus haut, un Pitch Deck est un outil et non une fin en soi. C’est l’outil qui permet à un entrepreneur de capter l’attention, de passionner, convaincre ou persuader son interlocuteur de passer à une étape supérieure. Mais pour passer à l’étape supérieur il faut avoir des objectifs clairs quand on présente sa startup à quelqu’un ou quand on envoie le Pitch Deck.
Voici quelques exemples 👉

  • Proposer une démo de la solution ou envoyer des accès gratuit pour la faire tester
  • Proposer un autre rdv pour discuter d’une thématique cible comme la stack technique avec le CTO
  • Proposer de se rencontrer en physique si le rdv était en présentiel
  • Proposer d’envoyer des documents complémentaires (BP, étude de marché…)


Besoin d’aide sur ces sujets? Eldorado vous accompagne dans la réalisation de votre pitch deck et vous prépare à rencontrer des investisseurs !

N’hésitez pas à contacter notre équipe Advisory pour en savoir plus ([email protected])

Retrouvez aussi des ressources supplémentaires par ici 🦄 :

👉 10 conseils pour bien choisir son expert-comptable avant et après une levée de fonds

👉 Téléchargez votre template de Business Plan Financier

👉 Comment calculer la valorisation de votre startup ?

👉 Présentation des dispositifs Diagnostics (DIAG) BPI

👉 Téléchargez votre template de Pitch Deck

La suite de cet article est réservée aux abonnés Community.

Déjà abonné ?
  • Accédez à tous nos contenus Premium pour vous aider à préparer votre levée de fonds
  • Bénéficiez de nos perks sur des outils pratiques pour votre entreprise
  • Utilisez nos templates exclusifs pour piloter votre activité
Devenir Premium
Avec la contribution de
martin@eldorado.co's picture
Martin Hellburg
VC Analyst at Eldorado


Pour approfondir

#16 - Les fonds de Private Equity avec une activité VC

Tout savoir sur les fonds de Private Equity qui ont une activité de Venture Capital.

Listings & Panorama
10/04/2019

Startups françaises : Les tendances clés de demain

A l'occasion de la Viva Technology 2022 Early Metrics et Eldorado s'associent pour vous présenter les grandes tendances de l'écosystème de demain !

Ecosytème startup
14/06/2022

#3 - Les fonds Série B en France

Tout savoir sur les fonds qui investissent dans les startups en Série B en France.

Listings & Panorama
11/03/2019

Les Rolling funds

Un phénomène nouveau venu des USA, qui pourrait préfigurer ce que sera le VC de demain en Europe : les rollings funds. Découvrez notre article

Intelligence Artificielle : les tendances de 2023

L'intelligence Artificielle est sur le devant de la scène depuis la fin d'année 2022.
L'émergence de la "Generative AI" a complètement disrupté le marché !
Comment expliquer cette attractivité et quelles sont les tendances pour l'année 2023 ?

Listings & Panorama
17/01/2023

Le best of des pitch decks des licornes françaises et internationales

Comment rédige-t-on son pitch deck pour devenir une licorne? 

Ecosystème financement
Premium
29/05/2019

Comment analyser la performance d'un fonds VC ?

Chapitre #2 : Les autres enjeux du Venture Capital

Bilan annuel du financement 2020

Retour sur les chiffres, les tendances et les opportunités qui ont marqué l'année 2020.

Le TOP des start-ups n’ayant jamais levé de fonds

La levée de fonds, indicateur de développement d'une startup? 

Listings & Panorama
27/03/2019

Septembre 2019 : les startups françaises lèvent 661 millions d'euros

Bilan des levées de fonds du mois de septembre 2019