Distinction entre un Mandat ad hoc vs Conciliation en droit des affaires


Ecosytème startup
Publié le 16/11/2023

Mandat ad hoc vs conciliation. En droit des affaires, deux mécanismes de résolution de conflits émergent souvent : le mandat ad hoc et la conciliation. Ces deux approches offrent des solutions alternatives pour résoudre les litiges commerciaux, mais elles diffèrent par leur nature et leur application. Comprendre leurs nuances est essentiel pour choisir la meilleure voie de résolution.

Le Mandat Ad Hoc :

Le mandat ad hoc est une procédure légale utilisée dans le cadre d'une situation de crise financière ou lorsque des difficultés menacent la stabilité d'une entreprise. Il est déclenché par une demande auprès du président du tribunal de commerce. Son objectif principal est de prévenir la cessation de paiements et d'empêcher le déclenchement d'une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire.

Ce dispositif permet de nommer un mandataire ad hoc, une personne neutre et qualifiée, pour assister l'entreprise dans la recherche d'une solution amiable avec ses créanciers. Le mandataire ad hoc intervient en tant que médiateur, favorisant les négociations et aidant à trouver un accord équilibré entre toutes les parties impliquées. Toutefois, le mandat ad hoc ne confère pas au mandataire des pouvoirs exécutifs ou décisionnels contraignants.

La Conciliation :

La conciliation, quant à elle, est un processus volontaire et confidentiel de résolution de litiges. Contrairement au mandat ad hoc, la conciliation n'est pas nécessairement déclenchée dans un contexte de crise financière. Elle peut être utilisée pour résoudre tout litige commercial, que ce soit avant d'entamer une action en justice ou pendant une procédure judiciaire.

Dans le cadre d'une conciliation, les parties en conflit font appel à un tiers impartial, le conciliateur, pour les aider à trouver un terrain d'entente. Ce tiers neutre facilite les discussions, propose des solutions et encourage les parties à parvenir à un accord mutuellement acceptable. Contrairement à un médiateur dans un mandat ad hoc, le conciliateur peut proposer des solutions concrètes et des recommandations, mais celles-ci restent non contraignantes.

Conclusion du Mandat ad hoc vs Conciliation:

En résumé, bien que le mandat ad hoc et la conciliation partagent un objectif commun de résolution de conflits, leurs différences résident dans leur déclenchement, leur contexte d'application et le pouvoir décisionnel du tiers impliqué. Le mandat ad hoc intervient spécifiquement dans des situations financières délicates pour éviter une procédure judiciaire, tandis que la conciliation peut être utilisée plus largement pour résoudre divers litiges, offrant des recommandations non contraignantes aux parties en conflit.

En choisissant entre le mandat ad hoc et la conciliation, les entreprises et les parties impliquées dans un litige doivent prendre en compte leurs besoins spécifiques, le contexte du différend et les résultats souhaités pour opter pour la meilleure approche de résolution de conflits.

Cette distinction entre le mandat ad hoc et la conciliation en droit des affaires offre un aperçu des mécanismes alternatifs de résolution de conflits, offrant ainsi aux entreprises des outils pour gérer efficacement les situations délicates tout en préservant leurs intérêts et leur stabilité.

 

Mandat ad hoc vs Conciliation Comparison

 

Avec la contribution de
editor's picture
Editor Eldorado
Eldorado


Pour approfondir

Le TOP des startups employant le plus de collaborateurs

Voici le top des pépites françaises qui comptent le plus de collaborateurs !

Listings & Panorama
28/03/2019

Comment gagner en rentabilité ?

En pleine période de resserrement financier, Spartes se présente comme un allié stratégique pour les startups, offrant des solutions d'optimisation des charges sociales et contribuant à la rentabilité et à la stabilité financière sans compromettre l'organisation interne.

Ecosytème startup
17/01/2024

Novembre 2018 : les startups françaises lèvent 312 millions €

Novembre fut moins dynamique qu’octobre en terme de montant levé (312M€ contre 344M€) et de nombre de deals (48 contre 55 en octobre).

Avril 2022 : les startups françaises lèvent 570 millions d'euros

Retrouvez une analyse des levées de fonds du mois d'avril. Un petit mois avec 570 millions d'euros levés pour les startups françaises.

Comment accompagner les entrepreneur(e)s dans cette période ?

Carlos Diaz, Co-fondateur et General Partner chez The Refiners, “Comment accompagner les entrepreneur(e)s dans cette période”

Webinar
30/04/2020

Les BSPCE tiennent-ils toutes leurs promesses ?

Les bons de souscription de parts de créateur d’entreprise (BSPCE) sont devenus littéralement « monnaie courante » dans l’écosystème startup mais qu'en est-il de leur promesse initiale de gain financier ?

Les conseils et recommandations d’Iris Capital

Mercredi 8 Avril 11h, Adrien Chaltiel & Julien-David Nitlech, Managing Partner du fonds Iris Capital, “Les conseils et recommandations d’Iris pendant la période de crise”

Webinar
09/04/2020

Les 10 erreurs à ne pas faire dans son Pitch Deck

Découvrez les 10 erreurs à ne pas faire dans votre Pitch Deck si vous prévoyez une levée de fonds. 

Ecosytème startup
Premium
20/06/2022

Les 10 clients à impact d’Eldorado

Découvrez 10 des dossiers à impact que nous avons accompagnés cette année !

Ecosytème startup
09/01/2023

Ce qu’il faut retenir du bilan d’activité de premier semestre 2020 de Bpifrance

Le rapport du premier semestre d'activité 2020 de Bpifrance a été publié, retour sur les points essentiels à retenir !