Quelle trajectoire de développement économique à 3 ans pour les lauréats d’une aide publique à l’innovation ?

Analyse de l’impact des aides à l’innovation distribuées par Bpifrance


Ecosystème financement
Publié le 01/01/2021

Depuis plusieurs années, nous constatons que l’écosystème français de l’innovation en général et des startups en particulier se structure sur tous les fronts et gagne en maturité sur des aspects technologiques et financiers. Le financement de l’innovation comprend notamment un volet public avec une politique d'État qui vise à financer le risque inhérent au démarrage d’un projet technologique dont la finalité et le retour sur investissement n’est à priori pas garanti initialement.

Bien sûr, le gain de maturité de l’écosystème de l’innovation est permis grâce aux entrepreneurs et financeurs de la sphère privée d’un côté, et également grâce au terreau favorable d’une politique volontariste de financement de l’innovation de la part de l’Etat qui met en oeuvre différents instruments, notamment au travers de Bpifrance.

Cette analyse vise à étudier les impacts en année N+3 pour une entreprise qui perçoit une aide publique en année N comparativement au cas où elle n’aurait pas perçu cette aide (merci les méthodes statistiques). Ainsi, cette lecture peut vous intéresser si vous êtes entrepreneur et que vous vous demandez quels sont les impacts économiques qui découlent d’une levée de fonds publics, au-delà de la perception au sens strict du financement.

Note : le terme « startup » sera utilisé pour généraliser indistinctement les appellations « TPE », « PME » et « entreprise », pour lesquelles nous entendons toute structure de moins de 250 salariés qui bénéficie d’une aide à l’innovation.

Dans cet article, je vous propose une étude d’impacts basée sur l’analyse de différents indicateurs économiques sur l’analyse d’une population 4 000 à 12 000 entreprises ayant perçu une aide publique à l’innovation sur les dix dernières années.

L’étude est basée sur l’octroi des aides publiques à l’innovation suivantes :

  1. Les aides individuelles à la R&D et à l’innovation du réseau d’agences régionales Bpifrance (hors Bourse French Tech) comprenant les subventions, les avances remboursables et les prêts à taux zéro
  2. Le concours d’innovation i-Lab
  3. La Bourse French Tech
  4. Le concours d’innovation i-Nov
  5. Partenariats Régionaux d'Innovation (PRI)
  6. Fonds pour l'Innovation Sociale (FISO)
  7. Fonds pour la Société Numérique (FSN-SAR)

Impacts des aides Bpifrance sur la dépense et l’emploi en Recherche & Développement, et Innovation (RDI) 

Voici ce que nous apprennent les analyses statistiques sur une population d’entreprises ayant reçu les aides citées, à horizon 3 ans suite à l’octroi d’une aide individuelle à l’innovation, par comparaison avec la situation dans laquelle l’entreprise n’aurait pas perçu cette aide, 

  • Dépenses en R&D et Innovation (RDI) : Le recours à une aide individuelle cause une augmentation moyenne des dépenses de RDI de 36 000€ l’année de l’aide et une augmentation de 250 000€ à 3 ans relativement au cas dans lequel l’entreprise n’aurait pas perçue d’aide. Bien que l’aide se substitue à de la dépense privée l’année de perception, cet effet de substitution à de la dépense privée s’estompe à l’horizon 3 ans, ce qui montre que le financement privé prend de relais.
  • Emplois d’ingénieurs et techniciens et emplois dits “hautement qualifiés” : Pour les TPE et PME bénéficiaires d’une aide, l’accroissement de l’emploi ingénieurs et techniciens est de +0,4 emploi l’année de l’aide (soit +9% en moyenne) et +0,5 emploi (soit +10% en moyenne) à l’horizon 3 ans.

Les emplois hautement qualifiés* voient également une croissance de +0,3 emploi (+7%) l’année de l’aide et de +0,4 emploi (+9%) à horizon 3 ans.
En somme, l’année de l’aide permet la création de +0,7 emploi et de 1,6 emploi à 3 ans.

En analysant, les deux points ci-dessus, l’octroi d’une aide individuelle permet d’enclencher à la fois de la dépense en RDI mais également du recrutement sur des profils qualifiés. Mais nous pouvons aussi nous demander, comment varie les indicateurs économiques ?

*Selon la définition de l’Union Européenne, un emploi est dit hautement qualifié si l’employé est un salarié, ayant un diplôme de l’enseignement supérieur ou une expérience significative d’au moins 5 ans et dont la rémunération brute est au moins 1,5 fois supérieure à la moyenne nationale.

Impacts sur la trajectoire économique des TPE et PME par rapport à l’année précédant l’aide

Chiffre d’affaires
Année N : +51 K€, soit +1% de croissance du chiffre d’affaires
Année N+3 : + 284 K€ soit +6% en moyenne relativement à l’année précédant l’aide

Valeur ajoutée
Année N : -13 K€ soit -1%
Année N+3 + 99 K€ soit +5%

Chiffre d’affaires à l’export
Année N : +18 K€ soit +2%
Année N+3 : + 77 K€ soit +8%

Investissements corporels
Année N : +28 K€ soit +2%
Année N+3 : +138 K€ soit +8%

Dette financière nette des Prêts à Taux Zéro pour l’Innovation (PTZI) et avances remboursables

Cet indicateur permet d’apprécier l’évolution du financement bancaire à la suite d’une perception aide publique. On peut noter que le financement bancaire progresse fortement à 3 ans.

Année N : +6 K€ soit +1%
Année N+3 : +95 K€ soit +17%

Capital social
Année N : +20 K€ soit +3%
Année N+3 : +115 K€ soit +16%

Point de vue macroscopique de la politique en faveur de la RDI sur la période 2015-2018

Entre 2015 et 2018, c’est près de 3 800 startups qui bénéficient annuellement d’une aide publique à l’innovation auprès des agences régionales de Bpifrance (AI réseau). La Bourse French Tech a également de nombreux bénéficiaires et les autres dispositifs montrent une sélectivité très forte.

capture_decran_2021-08-11_a_18.33.59.png

Parmi les dispositifs analysés, les aides individuelles déployées par le réseau d’agences de Bpifrance offrent le plus important budget avec un montant supérieur à 400 millions d’euros et avec un ticket moyen de 158 000€. Sans surprise, la Bourse French Tech frôle les 30 000€ par ticket. Bien que les autres dispositifs permettent d’accéder à des montants d’aide autrement plus conséquents (438 000€ en moyenne pour i-Nov), la sélectivité de ces dernières va de pair. 

La figure suivante permet d’apprécier l’aide moyenne obtenue à lire sur une ordonnée à droite en milliers d’euros, corrélativement au budget alloué par l'État au dispositif de financement public avec une ordonnée à gauche en millions d’euros.

capture_decran_2021-08-11_a_18.35.57.png

Que vient-on chercher à la Bpi quand on est une TPE, une PME ou une ETI ? 

  • 64% des entreprises soutenues en aide et prêt à l’innovation sont des TPE
  • 88% des TPE sont soutenues en garanties auprès de Bpifrance
  • 67% des entreprises soutenues en financement moyen et long terme sont des PME
  • 80% des entreprises accompagnées sont des PME
  • 19% des entreprises financées à court terme sont des ETI

Le radar ci-dessous donne la carte des dispositifs obtenus selon la typologie d’entreprise bénéficiaires (TPE, PME, ETI), nous pouvons voir que les TPE et les PME représentent le plus gros contingent des entreprises qui bénéficient de soutien public.

capture_decran_2021-08-11_a_18.36.40.png

 

L’effet de levier permis par la Bpi en 2019

La garantie de prêts par la Bpi permet de débloquer du financement privé dans le rapport suivant :

2 : 1

1 € de garantie par Bpifrance entraîne 2€ d’emprunt privé

Bpifrance finance des dépenses de projets innovants dont le niveau de maturité ne permet pas d’assurer une rentabilité certaine.

1,7 : 1

1€ d’aide Bpifrance engendre 1,7€ de financement externe


En 2019, plus de 600 millions d’euros de fonds publics sont venus nourrir l’écosystème de l’innovation afin de financer des développements technologiques financièrement risqués et ces derniers ont principalement été captés par les startups au profil de TPE et PME, qui ont pu en bénéficier très largement.

En analysant les données financières de milliers d’entreprises, nous constatons que tous les indicateurs économiques se sont accrus de façon significative dans les 3 ans suivants l’octroi d’une aide publique, parfois avec un effet de levier permettant à l’entreprise de contracter de la dette plus largement que sans avoir pu bénéficier d’un soutien public.

Rédigé par Jonathan Delrue

Bibliographie

  • Impact de Bpifrance, Les principaux messages de 2019
  • Evaluation de l’impact des aides individuelles à l’innovation distribuées par Bpifrance, Matthieu Brun, octobre 2020


Pour approfondir

L’explication des différentes mesures de soutien bancaire aux startups

L’explication des différentes mesures de soutien bancaire aux startups

Webinar
14/04/2020

Le bilan du soutien public et bancaire pendant la crise

Retour sur le financement effectif des institutions publiques et bancaires au premier semestre, avec les principales mesures non dilutives.

Comprendre son term sheet : les transferts de titres (2/4)

Pour le deuxième article de cette série juridique sur le term sheet, nous revenons sur les clauses transversales de transfert de titres.

Octobre 2023 : les startups françaises lèvent 470 millions d'euros

Après une rentrée sur les chapeaux de roues, le mois d’octobre lève un petit un demi-milliard d’euros 

Investir dans l'IA

Analyse de l'investissement dans les startups françaises de l'intelligence artificielle

Listings & Panorama
31/10/2019

Comment faire du marketing un outil de croissance pour votre future levée de fonds selon Mailjet et Eldorado ?

Les meilleurs conseils de Mailjet et Eldorado pour optimiser votre stratégie marketing avant votre levée de fonds !

Ecosytème startup
23/07/2019

Infographie : le fonctionnement de Bpifrance pour financer l'innovation

Comprendre le fonctionnement de Bpifrance en 5 minutes !

Bilan 2022 du financement de l'écosystème entrepreneurial français

Découvrez notre bilan 2022 annuel de l'écosystème.

L'année 2022 : une année pas comme les autres

#2 - Les fonds Série A en France

Tout savoir sur les fonds qui investissent dans les startups en Série A en France.

Listings & Panorama
07/03/2019

L’aide à la faisabilité de l’innovation (AFI) de Bpifrance

L’aide à la faisabilité de l'innovation (AFI) a pour objectif d’inciter les PME et ETI à innover en soutenant la phase amont de leurs projets de R&D.