Janvier 2020 : les startups françaises lèvent 877 millions d’euros

Après une année 2019 exceptionnelle, le mois de janvier 2020 s'illustre comme un mois de tous les records pour la scène tech française !


Analyses des levées de fonds
Publié le 03/02/2020

 

 

Chez Eldorado, nous avons pour ambition d’analyser plus en détails les tendances derrière les levées de fonds et de livrer une analyse plus poussée que leur simple recensement. Voici donc notre nouvelle analyse mensuelle des perspectives et enjeux liés au financement des startups françaises en 2020.

Petit rappel important : il est évident qu’une levée de fonds n’est pas un gage de succès pour un projet. C’est le commencement d’une nouvelle histoire pour la startup, qui avec la confiance de nouveaux investisseurs, va pouvoir accélérer significativement le développement de son produit ou de son projet, et l’acquisition d’utilisateurs ou de clients. Nous rappelons aussi qu’une fois que les VC intègrent le capital, la startup n’a que pour seul objectif à terme : être rachetée à un prix élevé, ou entrer en bourse.

LEVÉES RÉPARTIES PAR MONTANT

L’année 2020 démarre de façon exceptionnelle ! Avec un montant record de 877 millions d’euros levés en Janvier 2020 pour les startups françaises, l’écosystème tech français enregistre un montant mensuel jamais égalé dans l’histoire du capital-risque français. À titre de comparaison, ce montant est largement supérieur aux montants levés sur l’ensemble de l’année 2012 ! L’année 2020 nous prouve déjà qu’elle sera probablement bien supérieur au montant de 5 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année 2019

A titre de comparaison, pour 73 startups les montants levés ont progressés de 138% avec 26 opérations de plus qu’en Janvier 2019. Ce mois est marqué par un large panel d’investisseurs, incluant un grand nombre d’investisseurs internationaux avec la présence de 11 fonds VC et business angels américains sur ces transactions, soit deux fois plus qu’il y a un an. Ces investisseurs poursuivent la dynamique lancée par le mois de Décembre. Les deals inférieurs à 2,5 millions d’euros constituent encore une fois près de la moitié des opérations annoncées. De même, 14 startups ont levés plus de 10 millions, comprenant des tours de tables plus conséquents pour des startups telles que Ecovadis, ManoMano, Qonto, Lumapps ou encore Front

Il peut toutefois être nécessaire de nuancer ce montant record par la plupart de levées de fonds effectuées en Décembre 2019 mais annoncées en ce début d’année.

ÎLE-DE-FRANCE VS AUTRES RÉGIONS

Aussi, l’investissement en Île-de-France est supérieur à l’investissement en régions. Avec 42 startups financées pour 614 millions d’euros, l’Île-de-France continue d’être la région qui centralise l’investissement. Les autres régions rassemblent 30 investissements dans des startups de leurs écosystèmes pour 263 millions d’euros. La région Auvergne-Rhône-Alpes ressort particulièrement avec des startups telles que Lumapps ou Containous, qui ont respectivement levés 63,3 millions d’euros et 10 millions d’euros, l’écosystème French Tech se porte très bien en régions. 

NOMBRE DE FEMMES CEO

Sur les 73 startups ayant levé en janvier, 6 sont dirigées par des femmes en position de CEO. Ces 6 startups ont levé 61 millions d’euros. À titre de comparaison en janvier 2019, ce chiffre était de 3 startups pour 8 millions d’euros levés. Cette dynamique illustre le mouvement dans lequel s’inscrit le collectif SISTA, qui est constitué de 22 femmes entrepreneures, dirigeantes et investisseurs, réclamant plus de mixité dans l'économie numérique.

TOP 3 DES LEVÉES DE JANVIER 2020

ECOVADIS

La plateforme collaborative EcoVadis frappe très fort en ce début d’année avec un tour de table à 180 millions d’euros, trois ans après sa première levée de fonds de 30 millions d’euros. Ce tour est mené par CVC Growth Partners, la filiale growth Equity du fonds américain CVC Capital Partners. Elle permet à ses clients, principalement des grands groupes, d'évaluer la performance environnementale et la responsabilité sociétale de ses fournisseurs. Ecovadis développe une solution SaaS et souhaite utiliser ces fonds accélérer son développement en recrutant près de 200 employés et s’installer durablement en Asie et aux États-Unis. 

MANOMANO

La plateforme e-commerce ManoMano propose à l'achat et à prix cassé des outils de bricolage, de jardinage ou encore des douches et des luminaires. Elle réalise cette année la plus importante levée de fonds de son histoire avec 125 millions d’euros. Le tour de table a été mené avec ses investisseurs historiques et acteurs français et internationaux : General Atlantic, Eurazeo, Piton Capital, Bpifrance et Kismet Holdings. Ils ont aussi rejoints sur ce tour par le fonds singapourien Temasek. Pour cette levée de fonds, l’objectif est de s’installer comme un acteur européen incontournable et consolider son modèle économique.  

QONTO

La fintech Qonto réalise une levée de fonds de 104 millions d’euros ce mois-ci. Avec une levée de fonds de 104 millions d’euros en Série C auprès de ses investisseurs historiques Alven et Valar, la fintech accueille à son capital des business angels et surtout le fonds DST Global et le géant chinois Tencent. Cette nouvelle levée de fonds va permettre à la néobanque des entreprises et des indépendants de diversifier ses activités pour transformer la néobanque en véritable établissement bancaire. Elle doit réussir sa mue en établissement de crédit, bien loin des modèles financiers disruptifs des pure players, afin d’être un acteur européen majeur.

LES SECTEURS LES PLUS ATTRACTIFS DU MOIS

Une fois n’est pas coutume, les levées de fonds sont reparties à la hausse en ce début d’année après un ralentissement naturel en Décembre 2019. Ce mois-ci, 71 startups ont levés 877 millions d’euros. Grâce aux grosses opérations menées par ManoMano et Lumapps, les plateformes Software/SaaS constituent le premier secteur des levées de fonds du mois de Janvier. Celui-ci est suivi par le secteur de l’ESS avec la levée de fonds d’Ecovadis et complété par le secteur Fintech avec notamment la levée de fonds de Qonto. 

Le mois de Janvier confirme la dynamique positive sur laquelle l’année 2019 s’est terminée avec notamment l’annonce du programme FT120 dans la pure lignée du Next40. Nous publierons très prochainement une analyse plus poussée des investisseurs les plus actifs en 2019 afin de comprendre les dynamiques et tendances d’investissements par les fonds français.

 

Prenez part à la discussion




Pour approfondir

Le best of Vivatech pour lever des fonds en Europe

Quels sont les informations clés de l'industrie du Venture Capital? Faut-il lever des fonds en Europe? Le best of Vivatech pour lever des fonds en Europe, c'est ici ! 

French Tech Seed - Obligations Convertibles

La French Tech Seed est un dispositif sous forme d’obligations convertibles, dédié aux entreprises innovantes venant de réaliser une levée de fonds.

Octobre 2020 : les startups françaises lèvent 607 millions d’euros

Tous les signes montrent que 2020 serait plus prolifique que 2019

Comment accompagner les entrepreneur(e)s dans cette période ?

Carlos Diaz, Co-fondateur et General Partner chez The Refiners, “Comment accompagner les entrepreneur(e)s dans cette période”

Webinar
30/04/2020

Indice Next40 : Édition 2019

Voici la sélection de l'edition 2019 du Next40 !

Les obligations convertibles en actions (1/3)

On entend souvent parler d'obligations convertibles ou d'OC. Que se cache-t-il derrière ce mécanisme de financement ?

Fonds d'investissement  : Ce que les entrepreneurs attendent de vous

L'accompagnement proposé par les investisseurs aux entrepreneurs connaît récemment une évolution, nous revenons ici sur ces nouvelles pratiques !

[WEBINAR] J2LR, Partner Kima Ventures

Adrien Chaltiel & Jean de la Rochebrochard, Partner Kima Ventures “Quels sont les bons réflexes à avoir en tant qu’entrepreneur(e) pendant cette période”

Webinar
25/03/2020

Le financement de l’innovation : les solutions bancaires

Panorama de toutes les solutions bancaires à destination des PME, TPE et startups

Ecosytème startup
Premium
28/01/2020

Lever des fonds seul(e) pour sa Start-up ? C’est possible !

Vous ne vous sentez pas capable de lever des fonds pour votre startup ?