Tout savoir sur le Revenue Based Financing, la solution de financement pour SaaS

Un nouveau type de financement non-dilutif venu des Etats-Unis


Ecosystème financement
Publié le 28/06/2022

Karmen X Eldo

Le Revenue Based Financing, c’est le nouveau type de financement préempté par les entrepreneurs digitaux. Il est d’ailleurs présenté comme la meilleure solution de financement pour les entreprises à revenus récurrents. Ce modèle unique venu tout droit des États-Unis propose un financement flexible, rapide et surtout non dilutif. Mais comment fonctionne-t-il concrètement ? À qui s'adresse le RBF ? Principe de dilution, contraintes, éligibilité… Nous répondons à toutes vos questions sur cette nouvelle solution de financement avec notre partenaire Karmen.


Qu’est-ce que le Revenue Based Financing ?


Aux origines du Revenue Based Financing

Le Revenue Based Financing (RBF) est un type de financement unique apparu dans les années 1980 aux Etats-Unis. C’est Arthur Fox, un ingénieur américain diplômé du MIT qui met au point cette alternative aux financements traditionnels comme la dette bancaire et l’augmentation de capital.

Le concept est simple et moderne : il s’agit de faire entrer de la trésorerie en se basant sur les revenus à venir, et cela, sans dilution du capital


Le fonctionnement du RBF

Le RBF repose, comme son nom l’indique, sur les revenus futurs d’une entreprise. Il n’y a pas de paiements fixes car les redevances sont proportionnelles aux revenus. Concrètement, si vos ventes chutent pendant un certain mois, vos redevances seront réduites. Inversement si le mois suivant, vos ventes augmentent, les sommes à donner augmenteront de la même façon.

Ce nouveau type de financement permet notamment aux entreprises digitales de financer leur croissance de façon non-dilutive et très rapidement. C’est un moyen pour les entreprises de lever des capitaux en promettant un pourcentage des revenus futurs, en échange de l'argent investi.


Le RBF, une solution de financement non dilutif

Le Revenue Based Financing a un avantage énorme par rapport aux autres moyens de financement : c'est l'un des rares moyens de financement non dilutifs ! Mais, concrètement, qu’est-ce que cela signifie ?


C'est quoi la dilution du capital ?

Le principe de la dilution de capital est très simple : vous demandez un investissement pour votre entreprise en échange d’une part de votre capital. Vous partagez donc votre capital avec des personnes extérieures. En émettant ces nouveaux titres, le capital de votre entreprise va augmenter et se retrouver dilué.

Cette dilution a non seulement des conséquences économiques, mais aussi politiques. En diluant votre capital, vous diminuez votre pouvoir de décision. Par conséquent, vos associés vont bénéficier de titres, et donc de droits dans votre entreprise.

Autrement dit, vous devrez prendre en considération l’avis de vos associés. Le principe de dilution cause aussi une réduction du montant du bénéfice par action (BPA).


L'avantage du Revenue Based Financing

Un des principaux avantages du Revenue Based Financing est justement son aspect non dilutif. Pas de perte de pouvoir, vous restez l’unique maître à bord ! La ligne de financement est calculée en fonction de vos revenus futurs et vous remboursez à mesure que vos revenus augmentent via un système de commission fixé au préalable dans le contrat de financement.

Non seulement vous conservez totalement l’ownership de votre entreprise, mais vous évaluez également vos besoins au fur et à mesure sans dépenser votre cash instantanément. Le but du RBF est d’accompagner l’entreprise dans sa croissance sur le long terme avec des tranches de financement supplémentaires tous les 2-3 mois.


Le Revenue Based Financing, comment ça se passe ?


Typologies d’entreprises

Le Revenue Based Financing est un financement facile et rapide à obtenir pour les entreprises digitales, peu importe leur taille. Il est idéal pour les entreprises à revenus récurrents, comme par exemple les éditeurs de logiciels SaaS, l'e-commerce, les modèles économiques du digital fondés sur l’abonnement, les marques D2C ou encore les sociétés de services... 

Le Revenue Based Financing correspond parfaitement à une demande d’investissement à court terme et aux entreprises qui ne veulent pas s’engager et s’endetter sur le long terme. Effectivement, le remboursement s’effectue généralement sur 6 à 12 mois. 


Critères d’éligibilité

Pour obtenir un financement RBF, votre entreprise doit répondre à certains critères d’éligibilité. Ces critères restent simples et moins contraignants que peuvent l’être d’autres méthodes telles que les prêts bancaires ou les financements traditionnels. En fait, c'est très simple ! Le prêteur veut simplement s'assurer que son financement ne viendra pas fragiliser votre entreprise.

Chez Karmen, par exemple vous devez :

  • Opérer sous une société ;
  • Être enregistré comme société depuis 12 mois minimum ;
  • Réaliser un chiffre d’affaires récurrent annuel de minimum 200 000 € ;
  • Attester de capitaux propres positifs.

Si vous remplissez ces critères, vous pouvez alors tout à fait prétendre à une offre de financement. Une série d’indicateurs clés seront alors étudiés sur votre société. Ces indicateurs changent selon chaque prêteur. Chez Karmen, nous étudions la Lifetime Value (LTV), du Coût d’Acquisition Client (CAC) ou encore du Monthly Recurring Revenue (MRR).


Une souscription rapide

La souscription à un financement RBF peut se faire très rapidement en ligne. La démarche repose principalement sur le système d’Open Banking. Celui-ci permet à l’organisme du prêteur d’avoir toutes les données clés sur la situation financière de votre entreprise afin de vous informer rapidement de votre possible éligibilité, en toute sécurité.

Chez Karmen, le processus de financement est de 48h à compter de la validation de l’offre de financement et jusqu’à réception des fonds sur le compte bancaire des bénéficiaires. 

schema_karmen.png
(Karmen)

Dans quelles situations le Revenue Based Financing est-il adapté ?


Préparer une levée de fonds

Le RBF permet d’obtenir très rapidement des liquidités sans dilution et, de ce fait, d’envisager par exemple le financement d'opérations à ROI (Return On Investment) à court terme. Ce financement peut donc venir idéalement compléter ou même préparer une levée de fonds, qui elle, permettra de débloquer des fonds sur le long terme.


Accélérer sa croissance 

Le RBF est la solution idéale pour les entreprises aux revenus récurrents qui souhaitent financer rapidement leur trésorerie. Il permet de constituer une avance de trésorerie rapide, facile à obtenir et surtout sans dilution. Ces liquidités peuvent être la solution idéale à un éventuel handicap pour la croissance.


Financer son BFR 

Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) est la somme d'argent nécessaire pour financer les charges sans avoir besoin d'encaisser les clients en même temps. Il doit être largement pris en compte dans la préparation d’un business plan d’une nouvelle entreprise, et étroitement surveillé par la suite.

Concrètement, si le Fond de Roulement (FR) est inférieur au BFR, l’entreprise concernée se doit de trouver une solution de financement à court terme. Flexible et surtout rapide à obtenir, le RBF se place comme l’un des meilleurs systèmes de financement du BFR.


Financer ses stocks

La gestion des stocks est un enjeu majeur pour toutes les entreprises. Il est à la fois question de limiter les coûts de stockage et de maintenir les stocks dans une situation optimale, l’objectif premier étant bien évidemment de répondre, au mieux, aux exigences des clients.

Le Revenue Based Financing fournit des liquidités rapidement et aide à conserver un bon équilibre des stocks. Cette opération concerne tout particulièrement les PMEs dont les besoins en trésorerie sont supérieurs aux créances clients.

Le Revenue Based Financing se décrit donc comme un type de financement non dilutif, rapide à obtenir, et destiné aux entreprises à revenus récurrents comme les SaaS. Pour l’obtenir, la rentabilité n’est pas une condition, et plus généralement, les critères d'éligibilité au RBF sont moins contraignants que ceux des méthodes de financement plus traditionnelles. Enfin, les liquidités fournies peuvent aussi bien servir à compléter une levée de fonds qu’à financer sa croissance, son BFR ou encore ses stocks.


Pour aller plus loin 🤓

Prenez part à la discussion




Pour approfondir

Le Gouvernement débloque 1,2 milliard d'euros supplémentaires pour soutenir la French Tech : le PlanTech

Bruno Le Maire et Cédric O ont dévoilé le 5 juin dernier leur plan de soutien pour les entreprises technologiques de la French Tech, durement touchées par la crise du coronavirus

Les conseils et recommandations de Breega

Maximilien Bacot, Founding & Managing Partner chez Breega, “Les conseils et recommandations de Breega pendant la période de crise”

Webinar
30/04/2020

Qui finance les licornes françaises ?

La structure des fonds de Bpifrance

Comment se présente la structure des fonds de Bpifrance ?
L’activité de Bpifrance se divise en deux activités distinctes, d’une part, le financement de l’innovation. D’autre part, Bpifrance a une activité de fonds ou elle investit ses fonds propres.

Listings & Panorama
10/01/2022

Février 2018: les Startups françaises lèvent 255 millions €

Après un mois de janvier qui a démarré très fort, le mois de février nous a réservé lui aussi son lot de surprises avec 255 M€ levés.

L’écosystème tech à l’aube de la crise (1) : Quelles perspectives pour l’investissement privé et le capital-risque ?

Les investisseurs de capital-risque seront-ils à la hauteur de la crise ?

Listings & Panorama
15/05/2020

Juin 2019 : les startups françaises lèvent 759 millions d'euros

Bilan des levées de fonds du mois de juin 2019

Les startups à suivre pendant la crise (4) : La robotique et les solutions d’automatisation

Voici pour vous les startups du secteur de la robotique à surveiller de près !

Listings & Panorama
20/05/2020

Octobre 2019 : les startups françaises lèvent 471 millions d’euros

Bilan des levées de fonds du mois d’octobre 2019

Infographie : le fonctionnement de Bpifrance pour financer l'innovation

Comprendre le fonctionnement de Bpifrance en 5 minutes !