Notre mise à jour des tech trends 2020

Retour sur les principales tendances technologiques de l'année 2020 reconfigurées par la crise sanitaire et économique


Ecosytème startup
Publié le 13/05/2020

En fin d’année dernière, notre CEO Adrien Chaltiel avait identifié cinq secteurs porteurs pour l’année 2020 : la HR tech (avec les outils de travail à distance et de bien-être des employés), les solutions d’IA appliquées à la médecine (avec l’utilisation du machine learning pour les prédictions médicales), la Fintech (avec les nouveaux systèmes de paiement), la blockchain (avec les premières applications au sein de grands groupes) et les technologies d’objets autonomes (basés sur l’IoT). 

Si la crise du Covid-19 a quelque peu rebattu les cartes, la plupart de ces secteurs ressort positivement affectée par les circonstances. Cette résilience s'explique soit par un pic de la demande (qui profite aux solutions de santé par exemple), soit par une adéquation des business models aux nouvelles habitudes de consommation (pour le e-commerce) ou de travail (pour les solutions SaaS B2B).

Nos derniers insights sur les secteurs porteurs de 2020

🤝 La HR tech

Le secteur profitait déjà d’un intérêt structurel avant la crise, mais le passage massif au télétravail a accéléré de plusieurs années l’adoption de ces solutions. L’ampleur de la transformation digitale de ces deux derniers mois a été équivalente à celle habituellement enregistrée en deux ans, selon le CEO de Microsoft Satya Nadella. Un défi organisationnel pour de nombreuses entreprises, pour beaucoup encore peu habituées à cette distribution et nouvelle dynamique.

Zoom, Slack, Microsoft Teams, mais aussi MURAL, Notion ou Slite ont enregistré des pics d’utilisation ces dernières semaines. Si les outils ne manquent pas, le retour d’expérience des employés est quelque peu mitigé : près d’⅓ des employés américains en télétravail pour la première fois déclarent que leur productivité a été réduite (source : Slack).

Naviguer un nouvel environnement digital et trouver un équilibre sain vie privée/vie professionnelle s’est en effet révélé plus complexe que prévu pour de nombreux travailleurs. D’autant plus pour les parents devant gérer l’éducation de leurs enfants en plus de leur travail. Un véritable casse-tête sur lequel les solutions de bien-être ou wellness se sont positionnées en faisant des offres promotionnelles. C’est le cas par exemple des applications de méditation Calm ou Headspace.

🏥 L’IA x healthtech

De la même manière, le secteur de la santé intégrait déjà un nombre croissant de nouvelles technologies et procédés avant la crise. Les opérations assistées de robots, les opérations de chirurgie à distance ou les véhicules-robots ont été démocratisés à vitesse grand V. Au Royaume-Uni, la télémédecine a enregistré un bond d’adoption de 10 ans en l’espace d’une semaine (source : NY Times).

L’application de l’intelligence artificielle a connu une résurgence sous l’urgence vécue par les professionnels de santé dans les centres de soins et hôpitaux. L'automatisation des procédures administratives et la mise en place de chatbots pour aiguiller et conseiller les potentiels malades a permis de grandement alléger la pression subie par les services de santé. Dans le futur, l’implémentation de l’IA sera d’autant plus utile pour réduire les coûts et digitaliser davantage l’industrie. 

💶 La Fintech

La Fintech connaît une période plus chaotique. Entre l’échec de la banque digitale britannique Bó, l’extension de 100 millions de dollars de la Série D de N26 et le choix du CEO de Monzo Tom Blomfield de ne pas toucher son salaire pendant 12 mois, l’industrie est clairement challengée par la crise. 

L’impact le plus négatif enregistré est la perte de clients clés, en particulier pour les fintechs qui vendent à des entreprises ayant dû fermer à cause de la pandémie (comme les magasins de détails). A cause de la réduction des dépenses, les fintechs dont le revenu est basé sur les transferts de paiement et les transactions sont plus sérieusement affectées. 

20% des fintechs enregistrent toutefois une hausse de leur activité, en particulier celles spécialisées en intelligence artificielle, automatisation et identification digitale (source : Beauhurst). Le passage forcé au digital a en effet démontré les limites des systèmes de sécurité de nombreuses entreprises, ce sur quoi certains acteurs peuvent se positionner.

👨‍💻 La blockchain

En premier lieu négativement impactée par la contraction du marché, la blockchain a depuis retrouvé son dynamisme de 2019. Malgré les avis partagés sur sa durabilité, le prix du bitcoin a presque doublé en 2019 et enregistre des taux records ces derniers jours. La monnaie a d’ailleurs été récompensée par Goldman Sachs comme l’actif le plus performant de 2019.

Le secteur profite effectivement d’un intérêt conjoncturel accru pour la (cyber)sécurité : début février, la startup singapourienne Clear Blockchain Technologies a annoncé la clôture de sa Série A de 13 millions de dollars pour financer sa solution de paiements B2B internationaux, instantanés et sécurisés. Mi-avril, la startup française Nyctale a annoncé avoir levé 1 million d’euros pour sa plateforme d’analyse de l’activité économique des crypto-actifs auprès d’Outlier Ventures, Bpifrance ainsi que des business angels.

📡 Les objets autonomes

Le marché de l’IoT et des objets autonomes enregistrait un intérêt soutenu avant la crise, comme noté dans notre article sur l’investissement du secteur. La baisse constante du coût de production des capteurs, l’expansion de la 5G et les nouvelles normes des réseaux LPWAN alimentent en effet la croissance du marché.

L’IoT a été utilisé à une échelle inédite ces dernières semaines dans le domaine de la santé avec l’utilisation de robots pour nettoyer, désinfecter, transporter du matériel médical ou encore prendre la température de patients. Bien plus, les nouvelles attentes en termes de sécurité des employés, le besoin d’automatisation croissante et d’optimisation des chaînes de production devrait se traduire en un intérêt structurel renforcé.

Les nouvelles tendances qui se dessinent en support

nouvelles_tendances.png

Au-delà de ces cinq secteurs, des mouvements de fond se dessinent comme support aux nouvelles habitudes. La digitalisation à marche forcée de ces dernières semaines appelle en effet à revoir les infrastructures existantes, sécuriser davantage les technologies et redéfinir le travail de demain.

  • Le besoin de la 5G : sous la pression du passage massif en télétravail et la dépendance d’Internet pour le divertissement, le besoin d’un réseau plus rapide, stable et efficient est encore plus pressant. Les dernières informations révèlent toutefois que la crise a ralenti le déploiement de la technologie en Europe, alors que la Chine et les Etats-Unis sont en avance sur leur calendrier (source : L’Usine Digitale).
  • La reconfiguration des chaînes de production : l’arrêt brutal de la production en Asie a démontré les limites de la division internationale des processus productifs et les dangers de l’hyperspécialisation. La relocalisation de certains procédés et produits stratégiques fait sens. De plus, le besoin d’assurer la sécurité des travailleurs appelle à automatiser davantage et à reconfigurer les chaînes de production.
  • L’augmentation humaine et la requalification des travailleurs : la reconfiguration des méthodes de travail et des chaînes de production aura pour première conséquence de favoriser l’adoption de technologies d’augmentation (sur le plan cognitif et physique). La multiplication des gadgets portables intelligents ces dernières années devrait se poursuivre. Cette nouvelle efficacité des employés nécessitera d’en former et requalifier certains pour s’adapter à la nouvelle configuration du travail. 
  • Les technologies DARQ : derrière la digitalisation accélérée de ces dernières semaines, ce sont les technologies DARQ qui sont positivement impactées. L’acronyme réfère aux technologies de registres distribués, l’intelligence artificielle, la réalité étendue et les systèmes informatiques quantiques. Autant de secteurs qui par leur potentiel, leur adéquation aux défis actuels (sécurité, puissance de calcul, divertissement) et leur nature transverse ont la capacité de profondément redéfinir le futur.

 

Pour retrouver plus en détail les secteurs gagnants de la crise et les opportunités d’investissements actuelles, référez vous à notre rapport complet ! 45 pages d’analyse poussée, une sélection de plusieurs dizaines de startups à suivre et les avis de nombreux experts sur leur conception du futur. 

 

Pour aller plus loin

  • Report: Remote work in the age of Covid-19 Slack
  • Telemedicine Arrives in the U.K.: ‘10 Years of Change in One Week’ NY Times
  • The impact of COVID-19 on UK fintech Beauhurst
  • Coronavirus: Industrial IoT in challenging times McKinsey
  • Covid-19 : Le déploiement de la 5G à la peine en Europe, la Chine et les Etats-Unis en avance sur leur calendrier L’Usine Digitale
  • Top 10 Technology Trends for 2020 Towards Data Science
Avec la contribution de
anna@eldorado.co's picture
Anna Richard
VC Analyst @ Eldorado
Prenez part à la discussion




Pour approfondir

Le bilan 2021 du financement de l'écosystème entrepreneurial français

Découvrez notre bilan annuel de l'écosystème.
L'année 2021 : une année historique! 

Soutenir les entrepreneures en 2020 : la campagne #EllesComptent

Avec le ralentissement de l'activité économique, les entrepreneures se retrouvent d’autant plus exposées. Retrouvez les détails de la campagne#EllesComptent, soutenue par Eldorado et une dizaine d'autres acteurs. 

Ecosytème startup
21/08/2020

L'aide au développement Deeptech

L’aide au développement deeptech, ou ADD est le dispostif du plan deeptech. Retour sur cette aide qui mixte subvention et d'avance récupérable et sur les meilleurs façons de l'obtenir. 

Les grandes aides publiques à destination des startups françaises

Découvrez votre éligibilité aux aides publiques françaises !

Les perspectives de la low touch economy

La crise sanitaire a frappé de plein fouet les économies nationales et les entreprises. Certaines ont toutefois réussi à tirer leur épingle du jeu, en partie grâce à leur identité “low touch”.

Listings & Panorama
29/07/2020

Octobre 2021 : les startups françaises lèvent 684 millions d’euros 

L’écosystème se calme… Avant une fin d’année explosive ?

Glossaire de la levée de fonds

Vous êtes à la recherche de financement mais les termes “due diligence”, “deal flow” ou “seed” ne vous inspirent pas ?

Ecosytème startup
02/02/2019

Le top des cadeaux de Noël de Startups françaises

Plus qu’une poignée de jours avant le réveillon et vous n’avez toujours pas trouvé de cadeaux…Pas d’inquiétude, Eldorado vous propose un top 10 des meilleurs cadeaux issus de startups françaises.

Listings & Panorama
14/12/2018

Les obligations convertibles en actions (3/3)

Une fois le principe de la conversion des obligations en actions posé, il convient de s'intéresser à leurs modalités de conversion et de remboursement en espèces

Les plus beaux exits des fonds d’investissement français

Comment fonctionne un fonds VC? Quel est le top des plus beaux exits de fonds français? Des réponses et bien plus dans cet article !

Listings & Panorama
05/04/2019