Indice Next40 : Édition 2019

Voici la sélection de l'edition 2019 du Next40 !


Ecosystème financement
Publié le 18/09/2019

Eldorado Next40.png

Créé en mai 2018 par l’ancien Secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi, l’indice Next40 a été officiellement dévoilé ce mardi 17 septembre par Cédric O, à la veille de France Digitale Day. Le dévoilement des 40 startups françaises les plus prometteuses a été couplé à l’annonce du Président Macron d’une mobilisation des investisseurs français à hauteur de plusieurs milliards d’euros, afin d’irriguer l’écosystème de la French Tech. L’édition 2019 de FDDay sera donc marquée par les problématiques de financement des jeunes pousses françaises.

Derrière cette annonce en grande pompe, le listing de ces 40 startups vise à montrer que la France est capable de produire des entreprises d’envergure mondiale. Le gouvernement souhaite ainsi attirer les investisseurs étrangers, ce qui augmentera la taille moyenne des tours de financement, et attirera du même coup les talents étrangers. Avec 8 licornes à son actif, la France entend renforcer son tissu entrepreneurial et multiplier les solutions de financement pour atteindre 20 licornes d’ici 2025. Depuis la publication de cet article, une autre pépite est venue grossir les rangs des licornes françaises : Dataiku, valorisée à 1,4 milliards de dollars fin 2019.

Pour établir cette shortlist, les critères retenus ont été un chiffre d’affaires minimum, le siège social basé en France et l’absence d’exit (sous forme de rachat par un corporate ou de cotation en Bourse). Nous avons précisé pour chaque startup son activité, son actualité récente et son dernier tour de financement. A noter que cette dernière information est issue de notre suivi régulier des levées de fonds, basé sur les tours de table annoncés et communiqués par les startups et investisseurs. 

 

Retour sur les 40 startups du Next40 :

 

? Alan : l’Assurtech à destination des entreprises et indépendants a récemment annoncé s’attaquer au marché des particuliers, en particuliers les fonctionnaires et retraités. Une Série B de 40m€ en février dernier menée auprès d’Index Ventures et DST Global devrait lui permet d’internaliser la gestion des remboursements et de financer ses ambitions européennes (avec lancement sur les marchés belges et espagnols prévu en 2020). Cette opération lui permet également d’atteindre la barre des 75m€ de fonds levés en 3 ans.

? Back Market : Back Market propose des produits technologiques reconditionnés et garantis. La startup connecte consommateurs, startups et PME avec des vendeurs professionnels qui attestent de la qualité des produits et les remettent à neuf à prix imbattable. Déjà solidement implantée en Europe avec des bureaux en Allemagne, Espagne, Italie et Belgique, Back Market a levé 41m€ en juin 2018 auprès d’Eurazeo, Groupe Arnault, Daphni, Aglaé Ventures, Thierry Petit, afin de financer ses ambitions croissantes.

? Believe : Believe Digital est spécialiste de la distribution numérique de musique pour les artistes et les labels indépendants. La startup propose également aux artistes de rejoindre son label Believe Recordings, telle une maison de disque digitalisée. Afin de nourrir ses ambitions mondiales, Believe avait levé $60m auprès de l’américain Technology Crossover Ventures (TCV), présent au capital de Spotify.

? BioSerenity : BioSerenity est spécialisé dans les technologies médicales de diagnostics et dans la télé-expertise. La Medtech a annoncé en juin dernier une levée de fonds de 65m€ auprès de Dassault Systèmes et de ses investisseurs historiques Idinvest Partners, LBO France et Bpifrance. Cette levée contribuera à conforter la position de leader de BioSerenity, à financer son développement à l’international et à développer de nouvelles offres de télémédecine.

? Blablacar : la plateforme de covoiturage a récemment élargi ses activités aux trajets de bus en longue distance, avec le rachat de Ouibus en novembre dernier. Ce rachat a été permis grâce à la levée de fonds concomitante de 101m€ récoltée auprès de la SNCF et d’investisseurs historiques. La licorne française a ainsi levé 408m€ depuis sa création par Frédéric Mazzella en 2006 et ne cache pas ses ambitions de leader européen.

? Blade : Blade est un service de cloud computing via son service Shadow. La startup met à disposition un ordinateur dans un data center accessible à distance via une application ou un terminal Shadow Box (ou son successeur Shadow Ghost). Sa dernière levée de fonds, dont le montant n’a pas été communiqué, a été réalisée auprès du câblo-opérateur américain Charter en décembre 2018.

? CityScoot : CityScoot révolutionne le marché de la mobilité en ville en proposant le premier service de scooters électriques en libre-service à Paris, Nice et Milan. La startup parisienne a levé 40m€ en février dernier auprès de RATP Capital Innovation, InVenture Partners, Caisse des Dépôts et LeasePlan afin de financer son développement hors de Paris.

? ContentSquare : la startup parisienne édite un logiciel en SaaS d'optimisation de l’expérience client et d’augmentation du taux de conversion à destination des sites d’e-commerce. Outre une levée de fonds de $60m en janvier auprès de Cathay Innovation, Frst (ex-Otium Venture), Plug and Play, NJF Capital ; la startup a annoncé cet été le rachat de son concurrent direct Clicktale, fortement implanté aux Etats-Unis et en Asie.

? Deezer : Deezer est une plateforme de streaming musical en ligne qui permet d’accéder à 56 millions de titres. La startup a annoncé la semaine dernière une modification du mode de rémunération des artistes, pour une reconnaissance plus juste des musiques de niches. Cette nouvelle intervient un an après sa levée de fonds de 160m€ réalisée auprès du saoudien Kingdom Holding Company, de l’américain Access Industries et d’Orange.

? Devialet : spécialisé dans l’ingénierie acoustique, Devialet commercialise des enceintes et amplificateurs radios. La startup collectionne les brevets et distinctions reconnaissant la qualité unique du son de ses enceintes. Elle se renouvelle aujourd’hui en lançant une offre commune avec le service de streaming musical Qobuz. Depuis sa création en 2012, cette pépite technologique a levé 151m€ en 5 tours de table, dont le dernier en avril 2019 auprès de Korelya Capital et Ginko Ventures pour 16m€.

? Doctolib : Doctolib propose une plateforme de prise et gestion de rendez-vous médicaux. Depuis janvier dernier, la startup propose également un nouveau service de téléconsultation, avec lequel 40 000 consultations ont déjà été réalisées. Afin de financer ses ambitions d’expansion européenne, elle a levé 150m€ en mars 2019 auprès de l’américain General Atlantic et de ses investisseurs historiques (Bpifrance, Eurazeo, Kernel Investissements et Accel Partners).

? Evaneos : la marketplace Evaneos est spécialisée dans les voyages sur-mesure et sans intermédiaire. Plus de 160 destinations sont proposées grâce à des partenariats avec 1 300 agences locales. Afin de renforcer sa présence à l’international, qui représente déjà plus de la moitié de son chiffre d’affaires, la startup a levé 70m€ en septembre 2018 auprès de Partech, Level Equity, Quadrille Capital, XAnge, Serena et Bpifrance

? Finalcad : spécialisé dans l’accompagnement de la transformation numérique des entreprises, Finalcad a déjà accompagné plus de 20 000 projets dans 35 pays. Sa dernière levée de fonds de $40m auprès de Draper Esprit, CapHorn Invest, Aster Capital, Serena, Salesforce Ventures et Cathay Innovation en décembre 2018 visait à accélérer sa croissance.

? Frichti : Julia Bijaoui et Quentin Vacher ont créé Frichti en 2015 à Paris sur le secteur très compétitif de la livraison à domicile de repas. La start-up s’est développé aussi rapidement grâce à son modèle logistique différent de celui de ses concurrents : elle prépare les plats elle-même, les livre grâce à des livreurs salariés et à un algorithme développé en interne afin de regrouper les commandes proches. Sa dernière levée de fonds remonte à mai 2017, lorsqu’elle avait levé 30m€ auprès de Verlinvest, Felix Capital et ses actionnaires historiques Alven et Idinvest Partners.

? HomeExchange (ex-GuestToGuest) : la plateforme spécialisée dans l’échange de maisons propose 900 000 chambres dans 187 pays, soit plus que la capacité d’hébergement d’AccorHotels avec ses 650 000 chambres. En mai 2017, elle avait levé 33m€ pour racheter son concurrent direct américain HomeExchange, dont elle a pris le nom.

?‍? HR Path : HR Path fournit des solutions et des services RH aux entreprises. Elle met à disposition des entreprises des outils pour assurer la transformation digitale des directions RH. Récemment HR Path a fait l’acquisition de la société Dimensi Global, un partenaire SAP HCM Asie-Pacifique pour renforcer son ancrage à l’international. La startup a annoncé avoir levé 100m€ en avril dernier auprès d’Andera Partners et d’un ensemble de banques (BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole Ile-de-France et Banque Palatine).

? iAdvize : la startup nantaise révolutionne la relation client en ligne avec son nouveau produit Ibbü, qui remet l’humain au coeur du service client. La communauté d’experts compte 22 000 personnes qui conseillent chaque jour des clients sur les sites de grandes marques comme Cdiscount, ManoMano, EDF ou Voyages-sncf.com. La startup avait levé 32m€ en octobre 2017 auprès d’Idinvest Partners, Bpifrance et Quadrille Capital pour accélérer sa croissance à l’international.

? Ivalua : spécialisé dans l’informatisation des achats, Ivalua fournit des solutions e-achats et de gestion des dépenses. La startup a annoncé pendant l’été l’arrivée d’un Chief Product Officer chargé d’accélérer l’innovation et la croissance de l’entreprise. Elle a récolté 60m€ en mai dernier auprès du fonds d’investissement new yorkais Tiger Global Management et Ardian Growth, afin d’accélérer sa croissance et dépasser les $100 milliards de CA cette année.

?‍? JobTeaser : Leader sur le marché de l’orientation professionnelle, JobTeaser aide les entreprises à recruter de jeunes talents. Utilisée par plus de 600 universités et écoles et quelques 70 000 entreprises, la startup a annoncé la semaine dernière une levée de fonds de 50m€ auprès de Highland Europe, Alven, Idinvest Partners, Seventure Partners et Korelya Capital.

? Klaxoon : Klaxoon édite une plateforme collaborative pour faciliter la communication entre salariés lors de réunions. Déjà présente dans plus de 120 pays, la startup a réalisé son dernier tour de table de 42m€ en mai 2018, auprès de Bpifrance, Sofiouest, Idinvest Partners et White Star Capital.

? Ledger : Ledger propose des solutions de sécurité pour cryptomonnaies et blockchain sous forme de wallet crypto. Son produit Nano X a été récompensé par le prix CES Innovation Award en début d’année. Sa dernière levée de fonds remonte à janvier 2018, où elle a levé $75m auprès de Draper Esprit, FirstMark Capital, Cathay Innovation et Korelya Capital.

? ManoMano : ManoMano est LA référence des marketplaces de bricolage. Afin de conforter sa position de leader en France et s’attaquer aux concurrents chinois et américains, la startup parisienne a annoncé une Série D de 110M€ en avril 2019. Eurazeo Growth, Aglaé Ventures, Bpifrance, CM-CIC, Partech, Piton et General Atlantic ont participé à l’opération.

? Meero : la plateforme de production de photos et de vidéos pour les professionnels a levé un tour de table de 205m€ auprès d’Eurazeo et Prime Ventures en juin dernier, rejoignant le club très fermé des licornes françaises. Cette levée historique constitue par ailleurs la troisième levée de fonds la plus importante de la French Tech, derrière OVH (250m€) et Parrot (300m€).

? Mirakl : Mirakl aide les professionnels disposant d’un site e-commerce à éditer une marketplace, ce qui leur permet de booster leurs ventes de façon considérable. Elle a levé plus de 80m€ depuis sa création, ce qui lui permet d’avoir 130 clients à travers le monde. Elle a par ailleurs levé 62m€ en février 2019 auprès de Bain Capital Ventures, Elaia et 83North.

? October (ex-Lendix) : October est la première plateforme de prêt participatif aux PME en France et en Europe continentale. Elle permet aux professionnels d’emprunter directement auprès de prêteurs individuels et institutionnels, sans passer par les banques. Après avoir levé 32m€ en juin 2018 auprès d’Idinvest Partners, Allianz France, CIR SpA, Partech, CNP Assurances, Decaux Frères Investissements et la Matmut ; elle a annoncé un partenariat avec la branche B2B de Western Union en avril dernier, ce qui devrait lui permettre d’acquérir de nouveaux clients.

? OpenClassrooms : OpenClassrooms édite une plateforme de cours en ligne utilisée par plus de 3 millions d’utilisateurs par mois. Avec plus de 1 000 cours disponibles délivrant des certifications officielles, la startup lutte contre la pénurie de talents. Elle a ainsi annoncé un partenariat avec Microsoft en avril pour proposer un master en IA. Afin de diversifier son offre et de renforcer sa présence à l’international, la startup a annoncé avoir levé 51m€ en mai 2018 auprès d’Alven, Bpifrance, Citizen Capital et General Atlantic.

☁️ OVH : leader européen de l’hébergement de sites internet et applications mobile, OVH a récemment ouvert son programme de formation OVH Cloud Partner Program à l'international afin de mieux accompagner la transformation numérique des entreprises en favorisant leur formation, leur assistance à la vente et le support technique. Sa levée de fonds historique de 250m€ auprès de KKR & Co et Towerbrook en 2016 lui avait permis d’acquérir le statut de licorne. 

? PayFit : initialement positionné sur la gestion de paie, PayFit a progressivement intégré de nouvelles briques SIRH pour devenir un outil accompagnant les employés au quotidien (avec gestion des congés payés et notes de frais). Comptant plus de 3 000 entreprises clientes, la solution SaaS a levé 70m€ en juin 2019 auprès de Bpifrance et Eurazeo.

? Recommerce Solutions : spécialiste du reconditionnement des smartphones à l’échelle européenne, Recommerce Solutions vend ses mobiles auprès de 7 000 boutiques partenaires en France et dans 24 pays à travers le monde. L’entreprise a levé 50m€ en février 2018 auprès de Capzanine et Creadev.

? SendinBlue : spécialisée dans le marketing numérique à destination des TPE et PME, SendinBlue a récemment opéré un repositionnement stratégique pour proposer une solution de gestion de la relation client. La scale-up compte 60 000 clients dans le monde et dispose de bureaux à Paris, Seattle et Noida (Inde). Elle a levé 30m€ en 2017 auprès de Partech afin de conforter son expansion mondiale. 

Shift Technology : Shift Technology est spécialisée dans la détection automatique des fraudes aux assurances. Sa solution est utilisée par 70 assureurs issus 25 pays et la startup réalise déjà la moitié de son chiffre d’affaires à l’international. Sa dernière levée de fonds de 53m€, annoncée en mars dernier et réalisée auprès de Bessemer Venture Partners, Accel Partners, General Catalyst et Iris Capital, vise à développer de nouveaux produits et accélérer la croissance en Europe et à l’international.

? Sigfox : la startup occitane constitue le premier réseau mondial d’objets connectés (IoT). Elle couvre 60 pays et 1 milliard de personnes à travers ses 6,2 millions d’objets connectés. Outre la signature d’un important contrat avec le spécialiste de la logistique DHL cet été, elle a annoncé un partenariat industriel d’envergure avec le japonais Alps Alpine, afin d’augmenter sa production et de renforcer les synergies sur le plan R&D. La dernière levée de fonds remonte à une opération de growth equity en mai 2017 menée par le fonds souverain malaisien Khazanah Nasional, dont le montant n’a pas été communiqué.

?? Talentsoft : Talentsoft est le leader européen des applications cloud de gestion des talents et de formation. La startup compte aujourd’hui 1 800 clients répartis dans 130 pays et est utilisée par plus de 9 millions d’utilisateurs. Sa Série D de 45m€ annoncée en janvier 2019 a fait entrer Francisco Partners au capital, aux côtés des investisseurs historiques Bpifrance et Goldman Sachs qui ont également participé à l’opération.

?️‍♂️ Vade Secure : Vade Secure édite des outils de protection des boîtes mail contre les mails malveillants (phishing, spam). Elle sécurise déjà 600 millions de boîtes mails sur un total de 4 milliards, et réalise déjà plus de la moitié de son chiffre d’affaires à l’étranger. Sa dernière levée de fonds de 70m€, menée en juin auprès de General Catalyst, servira à confirmer son positionnement sur le marché américain.

? Veepee (ex Vente-privée) : le site de e-commerce fête ses 18 ans cette année, après avoir annoncé son changement de nom en janvier dernier. La startup de Jacques-Antoine Granjon est déjà fortement implantée en Europe et en Amérique du Sud et poursuit son expansion internationale, où elle réalise plus de 50% de son chiffre d’affaires.

? Vestiaire Collective : spécialisé dans le marché du luxe d’occasion, Vestiaire Collective compte plus de 7 millions d’acheteurs répartis dans 50 pays et revendique plus de 900 000 articles de luxe certifiés par ses soins. Cette phase d’authentification a d’ailleurs été repensée pour la rentrée, avec le lancement de profils de vendeurs certifiés qui pourront directement envoyer leur produit à l’acheteur. Cette annonce fait suite à sa levée de fonds de 40m€ menée en juin dernier auprès de Bpifrance et Maximilian Bittner, le directeur général de la plateforme.

? Voodoo : basée à Paris, la startup éditrice de jeux vidéos mobiles grand public enchaîne les succès. Avec plus de 2,6 milliards de téléchargements à son actif depuis sa création en 2014, la startup a enregistré une croissance de revenus de +350% entre 2017 et 2018. La startup a les moyens de réussir pour encore accélérer sa croissance, puisqu’elle a levé 171m€ en mai 2018 auprès de Goldman Sachs.

? Ÿnsect : la startup productrice de nourriture animale à base d’insectes a annoncé une levée de fonds de 110m€ en février dernier auprès d’Astanor Ventures, Bpifrance, Idinvest Partners, Talis Capital, Finasucre, Compagnie du Bois Sauvage, Crédit Agricole, Caisse d'Epargne et Happiness Capital. Ces fonds lui permettront de financer la construction d’usines en France (près d’Amiens) et aux Etats-Unis.

? Younited Credit : la Fintech est spécialiste des crédits à la consommation en ligne. Afin de devenir les leaders du secteur, ils ont levés 167m€ depuis 2010 : la startup a en effet récemment révélé avoir levé 65m€ fin 2018 auprès de ses investisseurs historiques (Bpifrance, Eurazeo Growth, AG2R La Mondiale et Le Bon Coin), information jusqu’alors restée confidentielle. 

? Wynd : La solution SaaS Wynd est une plateforme de gestion des commandes à destination des commerçants. La startup a levé 72m€ en janvier dernier auprès de Natixis, Sofina, BNF Capital, Sodexo Ventures et Orange Digital Ventures. Elle compte utiliser cette levée pour renforcer sa présence en Europe, au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est, ainsi que pour améliorer son produit avec plus d’intégration d’IA.

Il reste néanmoins important de souligner que cette sélection montre le besoin de diversité de la tech. En témoigne le fait que seulement 6 startups ont été créés en province et 2 cofondées par des femmes

Bibliographie :

  • BFMTV sur les 18 premières startups et les critères de sélection de l’indice

  • Communication officielle du gouvernement de février 2019

  • Retour sur les ambitions de Monsieur le Président Macron ici

  • Le profil Twitter du Secrétaire d’Etat au Numérique Monsieur Cédric O

 

En recherche de financements ? Inscrivez-vous sur Eldorado !

Avec la contribution de
anna@eldorado.co's picture
Anna Richard

VC Analyst @ Eldorado

valentin@eldorado.co's picture
Valentin Rabier

Webdesigner @ Eldorado

lara@eldorado.co's picture
Lara Garrido

Operations Manager @ Eldorado

Prenez part à la discussion

Pour approfondir

Septembre 2018: les Startups françaises lèvent 392 millions €

Le mois de septembre a été un mois riche en investissements. Ce sont ainsi 392M€ qui ont été investis en 79 opérations.

Les étapes juridiques clés de la levée de fonds

Voici les étapes juridiques clés de la levée de fonds ! 

Ecosytème startup
08/07/2019