Fonds d'investissement  : Ce que les entrepreneurs attendent de vous

L'accompagnement proposé par les investisseurs aux entrepreneurs connaît récemment une évolution, nous revenons ici sur ces nouvelles pratiques !


Ecosystème financement
Publié le 05/06/2019

Eldorado

La recherche d’un accompagnement financier et opérationnel 

 

#1 Proposer un accompagnement pertinent

Désormais, la compétition grandissante entre les fonds conduit à une exigence plus poussée de la part des entrepreneurs en phase de levée de fonds. En échange de parts du capital de leur société, les startups sont à la recherche d’argent (évidemment), mais également de valeur ajoutée opérationnelle et stratégique, ainsi que d’un fit relationnel fort avec leur futur investisseur. Une fois le tour de table clôt, il est donc nécessaire que les investisseurs adoptent un rôle différent que celui de simple financeur.

Si des fonds tel que Kerala Ventures font de cet accompagnement opérationnel une promesse, d’autres fonds commençent à l’inclure progressivement dans leur démarche d’accompagnement. 

 

#2 Apporter une expertise 

Dans un premier temps, les VCs se doivent d’appliquer à eux-mêmes certains des critères recherchés dans l’équipe fondatrice de leurs cibles d’investissement, à savoir une expertise du secteur sérieuse ou à minima être capable de s’entourer de personnes la possédant.

L’idéal est d’abord d’apporter cette expertise de manière la plus directe possible en plaçant au board une personne avec une expertise opérationnelle forte, ayant une connaissance détaillée du secteur de par ses investissements précédents ou son expérience passée. Évitant ainsi à l’équipe des erreurs stratégiques d’entrée sur le marché, d’acquisition client, de recrutements décisifs, etc. Ni les entrepreneurs, ni les investisseurs ne devraient avoir à rattraper les conséquences découlant de conseils non avisés. 

Récemment, nous avons recueilli les propos du fonds Breega Capital lors du salon Vivatech qui nous confiait, que certains secteurs tel que la medtech n’entrait pas dans leur thèse d’investissement. Le fonds concentre ses prises de participation sur ses domaines d'expertises. 

 

#3 Mettre à disposition son réseau 

La profession de VC est également un métier de relation. On attend du fonds de chercher des opportunités via son réseau existant, d’ouvrir son carnet d’adresse et de constamment être à l’affût de potentielles synergies à créer soit avec une société de son portefeuille, des corporates, ses LP, etc. Cela vaut pour la croissance de l'entreprise en France, mais aussi lors de son internationalisation. 

C'est le cas du fonds Newfund, qui nous a récemment confié, l'importance du soutien des startups de leur portforlio dans leur internationalisation aux Etats-Unis. Le succès de l'internationalisation de la startup Aircall, a été un marqueur pour le fonds de la nécéssité de poursuivre et d'approfondir les efforts déjà fournis dans ce sens. 

 

La recherche d’un partenaire humain

 

#1 Transparence et humilité

Au-delà d’une expérience pertinente et de ressources liées à son réseau, le VC se doit également de devenir un soutien humain auprès de l’équipe dirigeante de la société dans laquelle il investit. S’il s’agit bien d’une relation de financeur à financé, intuitivement transactionnelle, le risque lié à l’investissement encourage cet apport humain. 

Alors qu’attend un entrepreneur sur le plan humain ? Tout d’abord, de l’humilité et de la transparence en toutes circonstances. Cela suppose que l’investisseur soit transparent et bienveillant à chaque instant et surtout pendant les périodes les plus critiques de la vie de la startup. Cela relève plus de la démarche dans son accompagnement, que dans la qualité des recommandations qu’il prodigue. Il s’agit pour l’investisseur d’accompagner l’entrepreneur dans ses choix stratégiques, avec pédagogie et bienveillance. 

Ainsi, les entrepreneurs recherchent sur le long terme, de la confiance. Bien que la prise de participation d’un VC ait une date de fin plus ou moins définie dès l’investissement initial, il est tout de même nécessaire d’établir une relation durable et basée sur la confiance, et ce dès le premier jour. Il paraît difficile d’avoir une prise de participation réussie sur 5 ou 7 ans lorsque l'entrepreneur n’apprécie pas ses investisseurs ou est réticent à l’idée de présenter les derniers problèmes liés à son activité. 

 

#2 Une relation à double sens

Il est primordial que les fonds ne soient pas les seuls à réaliser de due diligence pendant le process de levée de fonds. Si vous êtes un entrepreneur vous devriez prendre le temps de mener vos recherches sur vos potentiels futurs investisseurs, de comprendre quelle est leur dynamique, leur valeur ajoutée. Pour cela rien de mieux que d’échanger avec des entrepreneurs déjà présents dans leur portfolio. 

Une fois la relation établie, il est important également pour l’entrepreneur d’entretenir cette confiance. Cela passe aussi bien par une communication transparente des KPIs mais aussi une préparation sérieuse des board meetings. 

Pour investir dans un projet à haut risque, il faut croire en son projet et surtout en son équipe. Il faut pour cela que l’investisseur adapte ses objectifs financiers à l’équipe fondatrice qu’il décide d’accompagner. 

 

Pour préparer votre roadshow, n'hésitez pas à consulter notre dernier template en ligne : la table de capitalisation, rédigé par Matthieu Mourey, Associate Advisory chez Eldorado.co. Pour ensuite étudier le listing des différents fonds d'investissement, c'est par ici !

Cet article a été rédigé avec la participation de Clémence Helfer. 
 

 

Avec la contribution de
lara@eldorado.co's picture
Lara Garrido

Operations Manager @ Eldorado
Nina's picture
Nina Lameule

Associate @ Eldorado
Prenez part à la discussion




Pour approfondir

Les conseils et recommandations de Raise pendant la crise

Mardi 7 Avril 11h, Adrien Chaltiel & Pierre-Edouard Berion, Partner du fonds RAISE Ventures, “Les conseils et recommandations de Raise pendant la crise”

Webinar
09/04/2020

Août 2018: les Startups françaises lèvent 169 millions €

Le mois d’août aura été principalement marqué par la levée de fonds de Deezer (160M€ sur un total de 169M€)

Faut-il signer un NDA avant sa levée de fonds ?

C'est une question récurrente dans l'écosystème, toutes les réponses à vos questions sur l'accord de confidentialité sont ici !

Ecosytème startup
05/08/2019

Le TOP des startups employant le plus de collaborateurs

Voici le top des pépites françaises qui comptent le plus de collaborateurs !

Listings & Panorama
28/03/2019

L'aide au développement Deeptech

L’aide au développement deeptech, ou ADD est le dispostif du plan deeptech. Retour sur cette aide qui mixte subvention et d'avance récupérable et sur les meilleurs façons de l'obtenir. 

Panorama des aides publiques à l'innovation

📣 Eldorado.co vous présente un panorama complet des aides publiques à l’innovation ! Nous avons tenu à rédiger un article pour vous informer au mieux sur toutes les aides publiques à l’innovation et ainsi éclaircir tous les dispositifs déployés dans notre pays ! 🏦

Les dispositifs TP’Up/PM’Up de la Région Île-de-France

TP’Up et PM’Up sont deux dispositifs de financement destinés aux jeunes entreprises franciliennes et financés par la Région

Janvier 2019 : les startups françaises lèvent 361 millions €

Après une année 2018 record, (cf notre article récapitulatif sur les levées de fonds en 2018, et les 30 fonds les plus actifs), le mois de Janvier 2019 prouve que la tendance vers la hausse continue

Comment accompagner les entrepreneur(e)s dans cette période

Comment accompagner les entrepreneur(e)s dans cette période

Webinar
16/04/2020

Le bootstrapping, l’alternative au financement externe

Retrouvez le retour d'expérience de Wilfried Granier, fondateur et CEO de Superprof sur le bootstrapping, une alternative au financement externe.