Les 6 étapes pour lever des fonds auprès de Business Angels

Le Business Angel est “une personne physique qui investit son propre argent dans une entreprise innovante à fort potentiel et qui met à disposition de cette entreprise ses compétences, son expérience, son réseau relationnel et une partie de son temps”


Entrepreneur Hacks
Publié le 20/03/2019

Une fois la love money (1) levée et dûment utilisée et votre capacité d’autofinancement devenue insuffisante, vous souhaitez passer à un niveau supérieur pour accélérer la croissance de votre entreprise. A ce stade, les banques vous prêteront rarement et votre développement n’est pas assez mature pour pouvoir faire appel à des fonds de Venture Capital. L’idéal reste alors de faire appel à des investisseurs plus petits et privés : les Business Angels.

On entend par Business Angel “une personne physique qui investit son propre argent dans une entreprise innovante à fort potentiel et qui met à disposition de cette entreprise ses compétences, son expérience, son réseau relationnel et une partie de son temps” (source).

 

1 - Faites valider votre idée 💡

 

La démarche suivante est souvent conseillée aux entrepreneurs : “faites un business plan, montrez-le à des investisseurs pour lever des fonds, concevez votre produit/service, construisez une stratégie de lancement et lancez-vous sur le marché international”.

Cette démarche mène souvent à des échecs entrepreneuriaux pour une raison simple : il n’existe pas de marché pour le produit/service que vous proposez. Et l’entrepreneur aura perdu du temps à travailler sur un business plan avant de concevoir son produit ou service.

Les investisseurs ont compris que ce type d’approche ne correspond pas à la réalité du marché et accordent plus d’importance aux projets portés par des entrepreneurs qui essaient de répondre à un réel besoin client.

Une fois validée par un petit nombre de clients, le prototype doit être votre priorité. Sans développer de “produit minimum viable (MVP en anglais), difficile d’avoir des retours, mais sans argent, il est parfois compliqué de créer un prototype correct. Concentrez-vous sur un prototype peu coûteux et validant le besoin du marché que vous visez.

Une fois les preuves de la consistance de votre projet rassemblées et après avoir trouvé vos co-fondateurs pour vous lancer, il faut régulariser le statut de votre nouvelle entreprise.

 

2 - Régularisez la situation de votre société 

 

  • Si ce n’est pas encore fait, enregistrez votre entreprise. Le délai est d’environ 15 jours.
  • Affectez les différentes parts de votre société entre fondateurs en vous assurant que le nombre d’actions vous permettra de réaliser un tour de table. Ce lien vous permet de calculer la répartition entre fondateurs de manière plutôt objective.
  • N’hésitez pas à émettre plus d’actions que pas assez : si vous avez seulement 10 actions et que 10 investisseurs souhaitent rentrer à votre capital la répartition risque d’être compliquée. Et en recréer encore plus : cela serait contraignant administrativement.

 

3 - Préparez vos documents investisseurs 

 

A ce stade, il vous faut transmettre votre vision et rendre compte de votre traction de manière concise et intelligible : le pitch deck (présentation de 20 slides maximum). Vous pouvez trouver le pitch deck parfait élaboré par Peter Thiel (co-fondateur de PayPal) en cliquant ici. Alejandro Cremades explique également dans le chapitre 4 de son livre The Art of Startup Fundraisingcomment élaborer un bon pitch deck. N’oubliez pas qu’un Business Angel n’a généralement pas plus de 3 minutes à vous accorder.

Le Business plan est un outil indispensable mais qui ne doit pas vous prendre trop de temps. Les Business Plans longs et complexes sont, pour la plupart des secteurs, superflus et pourraient rebuter vos investisseurs. Il vous faut néanmoins “marketer” votre projet en justifiant l’adéquation entre besoins financiers et investissements à effectuer. Ne passez pas trop de temps à expliquer la technologie de votre produit/service mais focalisez l’attention votre valeur ajoutée, la traction, le taux de rétention ou encore le nombre d’utilisateurs.

En bref parlez des “KPIs” (Key Performance Indicators) qui montreront réellement que vous êtes les meilleurs sur votre marché. Il est très important de vérifier la cohérence entre votre pitch deck et votre Business Plan.

Soyez prêt(e) à répondre à toutes les questions possibles pour ne pas vous faire désarçonner. Au fur et à mesure que vous avancerez dans votre projet, notez les questions et prenez le temps de préparer des réponses en amont.

 

4 - Entourez-vous d’investisseurs experts

 

“ make sure your early investors are from your company’s sector so they know the problem you are solving “

Les “BA” apportent un soutien financier mais aussi et surtout des conseils et un accompagnement au projet. C’est pour cela qu’il est préférable que vos investisseurs proviennent de votre secteur d’activité : ils comprendront le problème que vous tentez de résoudre et pourront vous aider à trouver des solutions. Forts de leur expérience, ils bénéficient souvent d’un réseau qui pourra vous aider par la suite pour vos prochains tours de table. Ces différents aspects (réseau, expérience, connaissance des canaux de distribution, etc.) constituent la valeur ajoutée que les Business Angels vous apporteront. Cette “smart money”, combinant ressources financières et apports en expertise.

 

5 - Négociez votre tour 

 

Attention, la valorisation de votre startup ne devrait pas apparaître sur votre Pitch Deck : c’est le premier document que vous envoyez aux investisseurs, mieux vaut la mentionner de vive voix au premier entretien une fois qu’ils ont montré de l’intérêt pour votre projet.

La négociation arrive au moment où différents investisseurs vous ont donné leur accord sous la forme de lettres d’intention ou LOI (Letter Of Intent).

La Term Sheet est le document où les investisseurs prêts à s’engager vont négocier avec vous les clauses et le montant de la levée de fonds. Il est important de bien discuter ces clauses car elles seront reprisent dans le Pacte d’Actionnaires régissant le déroulement post-levée de fonds (relations entre actionnaires, répartition des parts, des rôles)

Il existe différentes méthodes de négociation de la Term Sheet mais ce qu’il faut retenir c’est que la discussion peut être très longue. Se faire accompagner juridiquement reste la meilleure option pour être sûr(e) de ne rien laisser au hasard, encore plus lorsqu’il s’agit de votre première levée.

6 - Fin de la levée / Début de l’aventure 

 

Notez bien que la levée de fonds n’est pas une fin en soi, ce n’est que le début d’une aventure entrepreneuriale qui prend de l’ampleur. Il faudra prouver au marché et à vos investisseurs que vous savez utiliser cet argent de manière rationnelle et efficace et que votre équipe et vous-même êtes en mesure de mener à bien votre projet.

Bonne chance !

Avec la contribution de
Adrien's picture
Adrien Chaltiel

Founder @ Eldorado

Prenez part à la discussion

Pour approfondir

#9 - Les fonds Corporate français

Tout savoir sur les Corporate Venture français.

Écosystème
25/03/2019

#6 - Les fonds spécialisés en France

Tout savoir sur les fonds spécialisés en France

Écosystème
18/03/2019