Investir dans une startup : Les 3 conseils pour gérer efficacement votre dealflow

Voici quelques conseils pour vous aider à clarifier vos critères d'investissements !


Ecosystème financement
Publié le 19/07/2019

L’investissement dans les startups est extrêmement attractif et ne fait qu’augmenter ces dernières années. Ce dernier mois de juin l’illustre avec une levée record de 724 millions d’euros levés par les startups françaises. Cependant, investir dans une startup n’est pas une évidence : plusieurs questions doivent être clarifiées pour augmenter vos chances de trouver la nouvelle licorne ou du moins un projet viable vous permettant de rentabiliser votre investissement.  

 

#1 Comment construire votre dealflow ? 

 

Pour construire un dealflow adapté à vos besoins, il faut sélectionner des méthodes de sourcing correspondant à la maturité de la startup dans laquelle vous investissez, ainsi que l’ensemble des critères formant votre thèse d’investissement. 

Si vous souhaitez investir dans des startups early stage, plusieurs techniques de sourcing simples s’offrent à vous. La première est bien évidemment organique en communiquant vos coordonnées sur votre landing page ou en créant un formulaire dédié où les startups remplissent un formulaire. En ce qui concerne les sources externes, vous pouvez commencer par consulter l’annuaire officiel des startups des Pépites Tech, assister au demo day de programmes d’incubation et d’accélération, et compléter en vous créant un compte investisseur sur Eldorado.co

Le choix des demo day auxquels vous souhaitez assister dépend notamment de vos critères concernant vos secteurs d’investissements. Certains programmes d’accélération rassemblent tous types de secteurs (par exemple The Family et le Founders program de Station F), alors que d’autres programmes sont spécialisés dans certains secteurs (Ticket for change et Makesense dans les entreprises sociales et solidaires ou encore BNP Paribas Plug and Play dans les fintech). 

Si vous souhaitez investir dans des startups mid ou late stage, le sourcing se fait souvent par le biais de recommandations. Elles proviennent soit de partners d’autres fonds d’investissements n’ayant pas les mêmes critères d’investissement, d’un club d’investissement que vous avez rejoint, ou de leveurs de fonds vous ayant repéré comme investisseur potentiel. 

Lors du Salon Viva Technology 2019 nous avions recueilli les propos de deux fonds d’investissement, Serena Capital et Breega Capital. Ces derniers avaient rappelé l’importance d’avoir des contacts avec d’autres fonds d’investissement, notamment à l’étranger. En effet, en raison de l’internationalisation vers les Etats-Unis de certaines des startups de leurs portfolio, les fonds ont commencé à créer des liens avec des VC américains. Réciproquement, cela favorise des présentations de leur part de startups américaines souhaitant s’établir sur le marché européen. 

 

#2 Quels sont les points importants de votre due diligence ?

 

Si vous souhaitez ainsi investir dans une startup early-stage, vous allez parier sur une entreprise qui ne réalise pas encore ou peu de chiffre d’affaires. Il est question ici pour vous de sourcer une entreprise au début de son aventure. Un des critères les plus déterminant à ce stade est celui de la qualité de l’équipe fondatrice et notamment de sa qualité à exécuter efficacement les stratégies qu’elle établie. Selon le degré de compétences des fondateurs et leur volonté, vous allez pouvoir avoir un rôle d’accompagnement très fort en intégrant le board dès sa création. En cas de succès, vous serez évidemment récompensé pour votre prise de risque, en revanche les probabilités d’échec à ce stade demeurent encore très élevées. 

Si vous souhaitez investir dans une startup mid ou late-stage, vous allez devoir analyser finement les projections commerciales et le chiffre d’affaires réalisé par la startup. Vous serez à ce stade plus exigeant sur le nombre de clients total, le revenue récurrent de l’entreprise, son churn rate et sa capacité à convertir ses leads au sein du funnel d’acquisition. Il est important que l’entreprise vous démontre l'efficacité de sa stratégie d’acquisition et de conversion pour valider l’ensemble de ses projections financières. 

Vous retrouverez dans cet article, les conseils que nous donnons aux entrepreneurs dans la présentation de leur projet aux investisseurs. N’hésitez pas à le consulter pour construire votre due diligence sur ce modèle. 

 

#3 Comment clarifier votre niveau d’implication ?

 

Si vous entrez au capital d’une startup, vous devez clarifier votre niveau d’implication dans le projet. En effet, vous pouvez avoir un rôle plus ou moins fort dans la prise de décision opérationnelle et stratégique de l’entreprise. Si vous souhaitez accompagner l’entreprise dans ses recrutements, dans sa stratégie commerciale, cela doit transparaître dans la fréquence et la qualité de vos interactions avec les fondateurs. 

La préparation des board meetings est extrêmement importante. Si l’entrepreneur a un rôle crucial dans l’organisation du board meeting, l’investisseur quant à lui à un rôle crucial dans la tenue de la réunion. L’investisseur doit se présenter avec des commentaires précis sur les KPI’s de la startup et anticiper certaines actions importantes que l’entrepreneur n’aurait pas explicité. La qualité et la quantité de la data fournie par l’entrepreneur influencera ce travail. Toutefois, si vous jugez que cette data n’est pas complète, il sera de votre ressort de le spécifier à l’entrepreneur pour qu’il puisse l’ajouter lors du prochain meeting. 

Le suivi doit être régulier et effectif pour obtenir des résultats concrets. Si le board meeting est un moment clé pour orienter la stratégie de la startup, il reste important de suivre régulièrement les actions décidées en board. Il n’est pas question ici de vérifier simplement que les actions soient menées, mais que les data soient correctement analysées et que les priorités opérationnelles correspondent aux enjeux actuels de la startup. Ce rôle de suivi permet d’être à disposition de l’entrepreneur lors de prises de décisions importantes intervenant entre les différents boards. Cette présence est cruciale pour construire un lien de confiance entre le fondateur et vous. Cette confiance est l’un des éléments clés pour garantir le succès d’un projet. 

Nous reviendrons lors de prochains articles sur les points spécifiques que soulève l’investissement dans des secteurs particuliers, restez connectés sur Eldorado.co pour ne pas manquer notre actualité ! 

 

Cet article a été rédigé avec la participation de Guillaume Sevalle. 
 

Avec la contribution de
lara@eldorado.co's picture
Lara Garrido

Operations Manager @ Eldorado

Prenez part à la discussion

Pour approfondir

Septembre 2019 : les startups françaises lèvent 661 millions d'euros

Bilan des levées de fonds du mois de septembre 2019

#1 - Les fonds seed/early stage en France

Tout savoir sur les fonds qui investissent dans les startups en seed en France.

Listings & Panorama
05/03/2019