Lever des fonds seul(e) pour sa Start-up ? C’est possible !

Vous ne vous sentez pas capable de lever des fonds pour votre startup ? 


Entrepreneur Hacks
Publié le 04/03/2019

 

Vous avez réfléchi à faire appel à un leveur de fonds ? Plusieurs entrepreneurs que vous côtoyez en parle et y font appel, alors devriez-vous aussi le faire ?

Oui et non !

Tout dépend du montant que vous souhaitez lever, en effet, pour une levée supérieure à 1M€ à 2M€, il y a de très nombreux avantages à faire appel à un intermédiaire : gain de temps pour se concentrer sur l’opérationnel, conseils appropriés (documents, attitude, langage, mise en relation facilitée etc.). Ce type de levée est souvent cruciale dans le développement de la startup, il est donc appréciable de répartir le poids des responsabilités avec un professionnel.

En revanche, si c’est pour un “tour de seed” (levée dont le montant est inférieur à un million d’euros), faire appel à un intermédiaire n’est pas la meilleure solution, les investisseurs ciblés pour ce type de levée sont des proches (love money), des business angels ou des fonds spécialisés sur des tours d’amrçage.

La relation entretenue avec ce type d’investisseurs est beaucoup plus intimiste et riche qu’une relation avec un fonds d’investissement spécialisé dans des tours de tables plus importants.

Les motivations des business angels sont généralement les mêmes :

  • Ils peuvent être spécialisés dans le secteur de la startup concernée et cherchent à investir une partie de leur fortune, ils savent donc qu’ilslimitent les risques en investissant dans des domaines qu’ils maîtrisent. Dans ce cas il est très intéressant pour le fondateur de la startup d’avoir un lien direct avec l’investisseur pour bénéficier de l’ensemble de ses conseils et contacts clés même si l’investisseur ne souhaite finalement pas investir. C’est un apport direct pour le fondateur qui pourra adapter sa stratégie en cas de nécessité.
  • Pour de nombreux individus participant à des tours de table inférieurs à 1M€ à 2M€, les startups dans lesquelles ils souhaitent investir peuvent être des projets coup de coeur et cela pour différentes raisons : le concept, le secteur, les convictions ou encore l’équipe. En effet, la startup manque généralement de maturité financière ou de metrics opérationnels pour une première ouverture au capital. Les investisseurs préfèrent donc se concentrer sur le concept, le secteur, le marché et surtout l’équipe. D’où la nécessité d’interagir en direct avec les entrepreneurs pour comprendre quelle est leur vision mais aussi leur personnalité, et ce dernier point ne peut entrer en considération dans leur jugement si c’est un intermédiaire qui présente le projet.

De la même manière, personne mieux que vous, ne pourra ”pitcher” votre projet comme vous l’entendez et transmettre les émotions que vous souhaitez.

D’autant plus, les intermédiaires ne sont pas gratuits et leurs tarifs sur une petite levée sont très importants, cela peut représenter un gros manque à gagner pour votre levée.

Les vraies problématiques face auxquelles les fondateurs peuvent se retrouver confrontés sont :

  • le manque de connaissance sur la rédaction de leurs documents de présentation, le jargon, les éléments clés à connaître et transmettre. Pour cela, le fondateur peut faire appel à une agence de conseil, ou s’appuyer sur de nombreux documents en libre accès sur internet.
  • la méconnaissance de l’écosystème investisseurs et l’insuffisance d’information sur les acteurs clés selon le secteurs, etc. Pour palier ce manque, Eldorado.co propose une plateforme de mise en relation entre les investisseurs et les startups à la recherche de financement inférieur à 1M€ à 2M€. Un large choix d’investisseurs tous secteurs confondus sont présents.

C’est pourquoi, grâce aux sources d’information disponibles sur internet ou des plateformes comme Eldorado.co, lever des fonds en dessous de 1M€ est réalisable par soi-même et ne nécessite pas d’intermédiaire.

Avec la contribution de




Prenez part à la discussion

Pour approfondir

#3 - Les fonds Série B en France

Tout savoir sur les fonds qui investissent dans les startups en série B en France.

Écosystème
11/03/2019

#9 - Les fonds Corporate français

Tout savoir sur les Corporate Venture français.

Écosystème
25/03/2019