Novembre 2018 : les startups françaises lèvent 312 millions €

Novembre fut moins dynamique qu’octobre en terme de montant levé (312M€ contre 344M€) et de nombre de deals (48 contre 55 en octobre).


Show Me The Money
Publié le 01/12/2018

Chez Eldorado, nous avons pour ambition d’analyser plus en détails les tendances derrière les levées de fonds et de livrer une analyse plus poussée que leur simple recensement. Voici donc notre nouvelle analyse mensuelle des perspectives et enjeux liés au financement des startups françaises en 2018.

Petit rappel important : Il est évident qu’une levée de fonds n’est pas un gage de succès pour un projet. C’est le commencement d’une nouvelle histoire pour la Startup, qui avec la confiance de nouveaux investisseurs, va pouvoir accélérer significativement le développement de son produit ou de son projet, et l’acquisition d’utilisateurs ou de clients. Nous rappelons aussi qu’une fois que les VC intègrent le capital, la Startup n’a que pour seul objectif à terme : être rachetée à un prix élevé, ou entrer en bourse.

Novembre fut moins dynamique qu’octobre en terme de montant levé (312M€ contre 344M€) et de nombre de deals (48 contre 55 en octobre). Des deals en moyenne plus importants en novembre mais qui n’illustrent pas une tendance générale ; cette moyenne est surtout tirée vers le haut par la levée considérable de Blablacar de 101M€ en début de mois qui a permis à la licorne de racheter OuiBus à la SNCF. Les levées inférieures à 2,5M€ représentent presque 62% de l’ensemble des levées du mois, une tendance en hausse par rapport à celle des mois précédents. Le nombre de tours de table supérieurs à 10M€ a quant à lui diminué, passant de 10 en octobre à 7 en novembre. Novembre fut donc un mois plus timide en terme de levée de fonds par rapport aux mois précédents ; un ralentissement qui aurait pu être d’autant plus important sans la levée de fonds historique de Blablacar réalisée en début de mois.

Blablacar occupe logiquement la tête du podium des levées de fonds de novembre avec un tour de table de 101M€. Une opération menée par la SNCF et suivie par ses investisseurs historiques. Cette levée permet à Blablacar de racheter le service de bus longue distance OuiBus à la SNCF afin de diversifier ses services de mobilité partagée, et ce à toute l’Europe. Cette opération porte à 408M€ le montant total levé par la licorne française depuis sa création en 2006.

A la seconde place l’on retrouve InnovaFeed, startup française spécialisée dans la production de protéines à base d’insectes. InnovaFeed avait déjà conclu un tour de table de 15M€ en février dernier. Cette levée de 40M€ devrait permettre à la startup de continuer son développement industriel et la commercialisation de ses protéines d’insectes. L’opération aurait été mené par Creadev, le fonds de la famille Mulliez, et par Temasek, le fonds souverain singapourien. InnovaFeed ne compte pas s’arrêter là et entend investir 200M€ au cours des 4 prochaines années afin d’ouvrir des usines de production en Europe et aux Etats-Unis et de poursuivre ses recherches sur les protéines d’insectes.

Happytal complète ce podium avec une levée de 23M€ réalisée auprès d’Axa Venture Partners, Partech, La Compagnie d’Anjou, d’Alliance Entreprendre et de Bpifrance qui a octroyé un prêt de 3M€ à la pépite française. La Medtech facilite la vie des patients et du personnel médical dans les hôpitaux. Elle accompagne les patients de la prise en charge au retour chez eux (conciergerie, massages, diverses livraisons, garde des enfants). Une offre est également proposée au personnel médical qui peut plus facilement gérer les tâches administratives grâce à la plateforme créée par Happytal. Cette levée de 23M€ va permettre à la startup de continuer son expansion en France et en Europe.

Les secteurs les plus attractifs du mois

Santé / MedTech

Ce mois-ci, Wiseed profite à deux startups du domaine de la santé en aidant E-Ophtalmo et Lattice Médical à lever respectivement 0.7m€ et 1.3m€. La première propose des services de téléconsultation ophtalmologique tandis que Lattice Médical propose des solutions sur-mesure pour la reconstruction mammaire.

Les sociétés Sancare (1m€) et Happytal (23m€) souhaitent améliorer les séjours hospitaliers à travers des approches différents. Sancare facilite les prises de décision médicales grâce à un logiciel basé sur l’intelligence artificielle qui prédit les diagnostics à partir du dossier patient. Happytal gère la prise en charge du patient et met à disposition un service de conciergerie.

Stilla Technologies lève 16m€ pour développer et commercialiser sa solution d’analyse génétique de précision par PCR digitale. Enfin, Medoucine réalise un tour de table de 1m€ pour permettre la prise de rdv avec des praticiens spécialistes de la médecine douce.

FinTech

iRaiser (3m€) et Mipise (0.5m€) ont clôturé leurs levées pour développer des solutions de crowdfunding et de paiement en ligne. iRaiser a pour clientèle les organismes à but non lucratifs, tandis que Mipise propose un produit en marque blanche pour une intégration plus large. Monemprunt.com (1.5m€) est un comparatif de taux immobilier et propose également des services de courtier de prêts et assurances pour l’achat de biens immobiliers. La startup Oyst s’adapte aux sites de e-commerce grâce à sa solution de paiement en un clic pour rendre le parcours d’achat le plus rapide possible. La startup réalise une levée de 2m€ auprès de plusieurs business angels. Pour finir, iBanFirstclôt un tour de table de 15m€ pour permettre aux entreprises de réaliser des paiements à l’international.

Avec la contribution de




Prenez part à la discussion

Pour approfondir

#8 - Les fonds DeepTech et LifeScience en France

Tout savoir sur les fonds qui investissent dans les startups deeptech et lifescience en France.

Écosystème
22/03/2019

#10 - Les fonds publics Français

Tout savoir sur les fonds publics français

Écosystème
27/03/2019