Juillet 2018: les Startups françaises lèvent 210 millions €


Show Me The Money
Publié le 01/08/2018

Chez Eldorado, nous avons pour ambition d’analyser plus en détail les tendances derrière les levées de fonds et de livrer une analyse plus poussée que leur simple recensement. Voici donc notre nouvelle analyse mensuelle des perspectives et enjeux liés au financement des startups françaises en 2018.

Petit rappel important : Il est évident qu’une levée de fonds n’est pas un gage de succès pour un projet. C’est le commencement d’une nouvelle histoire pour la Startup, qui avec la confiance de nouveaux investisseurs, va pouvoir accélérer significativement le développement de son produit ou de son projet, et l’acquisition d’utilisateurs ou de clients. Nous rappelons aussi qu’une fois que les VC intègrent le capital, la Startup n’a que pour seul objectif à terme : être rachetée à un prix élevé, ou entrer en bourse.

Les vacances se font sentir pour les levées de fonds ! Et cela est d’autant plus vrai pour les investisseurs & entrepreneurs. Juillet a donc totalisé 210M€ levés sur 44 tours de table, c’est peu vis-à-vis de ce à quoi nous a habitué le premier semestre, mais c’est toujours +70M€ que juillet 2017 avec cependant 2 levées de fonds en moins (la moyenne des levées est passée de 3M€ à 4,9M€ !).

Les tours d’amorçage, toujours en majorité

Les habitudes ont la peau dure : 67% des levées de fonds de ce mois-ci sont inférieures à 2,5M, quasiment également réparties comme le mois dernier entre la phase de seed et d’early Serie A. Cependant, si nous devons regarder en terme de montant, les trois seules levées supérieures à 10M€ représentent 51% du montant total de juillet 2018… surtout concentrées autour des deux premières : Dynacure ayant levé 47M€, Meero 45M€ et Dolead 15M€.

Le podium est très hétéroclite ce mois-ci, avec une startup en biotech, une marketplace / outil de retouche pour le monde de la photographie et un Saas de gestion de campagne de marketing :

  • Dynacure : c’est un type de levée de fonds peu commun. Cette jeune biotech strasbourgeoise (Spin-off de l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire) est passée de lever 2m€ à son premier tour de table à 47m€ … à son second ! Son médicament phare n’entrant qu’en phase I/II début 2019 en Europe. La société se spécialise sur le développement de médicament contre des maladies orphelines rares. Les investisseurs ayant participés sont : Andera Partners, Pontifax, Bpifrance, Kurma Partners et Idinvest Partners.
  • Meero : Meero, c’est deux axes de développement : une marketplace dans laquelle on peut trouver son photographe professionnel (pour des clients business) mais aussi “une intelligence artificielle au service de la photographie”. La société a développé un logiciel capable de retoucher automatiquement via computer vision les photos qu’il reçoit. C’est donc 45m€ que la société a levé afin d’ouvrir un bureau à New-York, augmenter sa masse salariale à 500 employés et investir toujours plus dans la R&D afin d’améliorer son outil. Ce tour de table a été réparti entre Alven Capital et Idinvest Partners.
  • Dolaed : ah… enfin le SasS que nous retrouvons tous les mois ! Dolead se développe sur deux services différents afin de développer le business de ses clients. C’est à la fois une offre qui vient prélever une commission sur de l’apport d’affaire (connectée à nos CRM) et/ou un service prenant le contrôle de la stratégie de webmarketing payante d’un client, afin de maximiser sa création de prospect. C’est donc 15m€ que la société a levé afin de pousser la progression de son intelligence artificielle et de son outil d’étude sémantique. Ils sont accompagnés par des business angels, XAnge et Ring Capital.

Secteurs les plus attractifs

Les secteurs qu’il fallait suivre de près ce mois-ci sont le Marketing/AdTechavec 6 levées et la BioTech avec 4 tours de table en juillet.

Repenser la publicité avec des hashtags

Tout d’abord, les startups Influence4You (2M€) et ELISE Technologies (1,3) utilisent toutes les deux les réseaux sociaux pour optimiser les campagnes marketing. La première via une plateforme de mise en relation entre marques et influencers, la seconde avec une solution visant à mesurer l’impact des campagnes de pub grâce au levier des réseaux sociaux. Les sociétés souhaitent toutes deux utiliser cette levée pour étendre leurs produits à l’international. ELISE Technologies souhaite également recruter six profils (chef de publicité, project manager, développeur, etc.). Si vous êtes intéressés, c’est ici que ça se passe.

La société Izicap, qui transforme les cartes bancaires en carte de fidélité,a levé 6M€ auprès de Seventure Partners et Entrepreneur Venture. Cette levée devrait également servir à l’internationalisation de la startup ainsi qu’à agrandir l’équipe avec une petite centaine de personnes. Rien que ça.

Heart Never Lies lève 2M€ auprès de Bpifrance et de business angels pour découvrir vos sentiments les plus enfouis. Si si. La startup développe une solution d’analyse de l’intensité émotionnelle et est capable de déterminer l’impact d’une publicité sur un individu grâce à son rythme cardiaque.

Biotech — les antibiotiques c’est pas automatique

Dynacure, citée plus haut, est accompagné par trois autres levées biotech ce mois-ci.

Nextbiotix conclu un tour de table de 7M€ pour trouver un remède plus efficace pour le traitement des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.

Osivax, spin-off du lyonnais Imaxyo, lève 4.5M€ auprès de Pradeyrol Développement afin d’accélérer le développement commercial d’un vaccin luttant contre la leptospirose.

Pour finir, Antabio finalise une levée de 5.2M€. La société en biotechnologie est spécialisée dans la lutte contre les infections résistantes aux antibiotiques et souhaite financer ses premiers essais cliniques.

Ces données sont issues de la base de données du site Eldorado, en partenariat avec Les Pépites Tech, annuaire officiel de la mission FrenchTech.
Il est important de noter que ces informations sont issues principalement de la communication choisie par les parties à la levée de fonds. Il est donc difficile de mesurer l’entière véracité (certains montants correspondent à la levée de fonds additionnée des financements publics non-dilutifs). Il est aussi important de noter que beaucoup de levées (surtout en Seed) ne sont pas communiquées.
Rédigé avec la participation de Nina, Fanny & Arthur🤘
Avec la contribution de




Prenez part à la discussion

Pour approfondir

Juillet 2018: les Startups françaises lèvent 210 millions €

Show Me The Money
01/08/2018

Les 5 erreurs à ne pas commettre pendant une levée de fonds

Les meilleurs conseils pour faire de sa levée de fonds une réussite !

Entrepreneur Hacks
22/03/2019