Février 2018: les Startups françaises lèvent 255 millions €

Après un mois de janvier qui a démarré très fort, le mois de février nous a réservé lui aussi son lot de surprises avec 255 M€ levés.


Show Me The Money
Publié le 01/03/2018

Comme pour janvier, c’est presque le double de février 2017 réalisé avec 53 levées, montant similaire en volume. Si la tendance se prolonge, c’est une croissance à 3 chiffres que nous verrons pour l’année 2018!

Chez Eldorado, nous avons pour ambition d’analyser plus en détails les tendances derrière ces levées et de livrer une analyse plus poussée que le simple recensement des levées de fonds.

Petit rappel important : Il est évident qu’une levée de fonds n’est pas un gage de succès pour un projet. C’est le commencement d’une nouvelle histoire pour la Startup, qui avec la confiance de nouveaux investisseurs, va pouvoir accélérer significativement le développement de son produit ou de son projet, et l’acquisition d’utilisateurs ou de clients. Nous rappelons aussi qu’une fois que les VC intègrent le capital, la Startup n’a que pour seul objectif à terme : être rachetée à un prix élevé, ou entrer en bourse.

Pas de coup de froid en février

Le mois de février est dans la continuité de janvier, avec un montant global de 255 millions d’euros. Entre février 2016 et février 2017, les montants levés étaient très proches et tournaient autour de 150 M€. On n’y voyait pas de croissance majeure d’une année sur l’autre et 2018 se démarque donc d’autant plus. 255 M€ n’a pas été rendu possible par une levée majeure de 100 M€ comme en 2015, la levée la plus importante étant de 50 M€ avec Recommerce.

Evolution des levées de fonds — mois de Février

  • Il y a eu 53 levées de startups en France en février 2018.
  • Le montant moyen des levées est de 5M€ et la médiane est de 2M€.
  • Les fonds d’investissement et Business Angels ont participé à 83% de ces levées.

Les levées importantes du mois

Deux tours de table (90 M€) ont permis de gonfler le montant des levées de fonds du mois, représentant 35% du montant total de février 2018.

Ces 4 plus gros tours de table représentent près de 50% du montant total levé ce mois-ci. Inversement, cela signifie aussi que les 49 levées restantes représentent 50% du montant total levé. Cette tendance est significative en France : souvent les chiffres des nombres de levées sont gonflés par quelques acteurs. Le mois de Janvier inversait la tendance cependant avec plusieurs deals de plus de 10M€.

Les Business Angels et les VC en tête des investisseurs

Sur les 53 levées, 34 levées sont inférieures à 2,5 M€ avec une répartition égale entre les levées Seed/Early Stage inférieures à 1 M€ et les séries A entre 1 et 2,5M€.

Avec cette répartition, les types d’investisseurs les plus actifs sont donc logiquement les Business Angels et les fonds de Venture Capital.

Au moins un fonds de Venture Capital a investit dans 42 tours de table ce mois-ci, soit près de 80% des levées de fonds du mois.

Les Business Angels sont entrés au capital de 22 startups ayant levé, soit 42% des levées de fonds. Cette information est très intéressante car cela signifie que l’on retrouve des personnes physiques dans les tours de Serie A supérieurs à 1 M€. Les tickets moyens des Business Angels continuent donc d’augmenter, c’est une excellente nouvelle.

La High-Tech et le Marketing Digital en force

Ce mois-ci, la Fintech et la HRtech laissent la place à la High Tech et au Marketing Digital qui combinent à eux deux 109 M€ levés sur 7 tours de table.

Le transport suit derrière avec la levée de Cityscoot de 40 M€. La FinTech, le BTP et l’Agroalimentaire représentent chacun 15 M€ levés en février.

Recommerce, la startup qui reconditionne les smartphones a réuni 50 M€ en Série C principalement auprès de deux fonds d’investissement : Capzanine et Creadev, pour renforcer sa présence sur les 15 pays où elle est déjà implantée et entrer sur de nouveaux marchés en Europe occidentale.

Dans le marketing digital, ce sont 4 startups qui se démarquent : Adikteev (12 M€), Storetail (5 M€), Intuilab (3 M€) et Citymeo (2,5 M€).

Créée en 2012, Adikteev a bouclé son tour de table auprès de ses fonds historiques ISAI et Ventech ainsi que Ring Capital et BNP Développement. La startup qui se positionne sur le marché du ciblage publicitaire sur mobile avait bouclé une Série A de 1,4M€ en 2014. La concurrence est toutefois importante sur ce marché. Adikteev doit en effet faire face à de nombreux acteurs comme l’américain Attentive qui a levé 13 M$ également ce mois-ci, ou encore le français SendinBlue qui a bouclé une levée à 30 M€ au dernier trimestre 2017.

L’enjeu des véhicules d’investissement : les levées de fonds des fonds — une tendance marquante

L’écosystème tech français doit se renforcer par des investisseurs “long terme” et également par la création de nouveaux fonds capables de participer à la création de véhicule d’investissement dans l’innovation. Deux opérations ce mois-ci concernent les levées de fonds de fonds: Ring Capital avec 140M€ et iBionext avec 90 M€.

Ce début d’année avait également été marquée par la levée de 140 M€ de Ring Capital en janvier, le fonds tech et digital positionné sur le early-stage digital lancé en 2014 par Geoffroy Bragadir et Nicolas Celier. Le montant levé lui permettra d’investir durant les 4 prochaines années dans des scale-up du numérique via des prises de participation minoritaires de 1 à 15 millions d’euros, seul ou en co-investissement. L’équipe de Ring Capital espère investir dans 15 projets avant 2021. Leur moto ? La révolution digitale.

iBionext, société de gestion et start-up studio spécialisée dans la construction et le développement d’entreprises disruptives en santé, a finalisé le closing de son fonds de capital-risque iBionext Growth Fund à hauteur de 90 M€. Après une première levée de 46 M€, réalisée 6 mois après la création d’iBionext, le fonds a attiré de nouveaux investisseurs de renom, aux côtés des historiques qui se sont eux-mêmes renforcés. iBionext Growth Fund est soutenu par une vingtaine d’investisseurs avisés incluant des industriels internationaux de premier plan, des family office, des mutuelles et caisses de prévoyance, des investisseurs institutionnels, aux côtés du Fonds d’Accélération Biotech Santé (FABS) géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) piloté par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI).

La réalisation de ces levées ainsi que la création de fonds dans le paysage entrepreneurial français sont primordiales pour permettre un dynamisme de l’investissement early-stage. L’année 2018 devrait présenter une nouvelle tendance : les fonds français (et par extension européen), à la différence de leurs compères américains, manquent encore de spécialisation dans l’investissement à destination de marchés de niche. Ces investissements restent encore frileux et nous espérons voir se développer de nouvelles habitudes d’investissement qui naîtrait de l’évolution de l’écosystème entrepreneurial français (23 fonds ont levé l’année dernière pour un total de 3,3 milliards € levés par des fonds).

Ces données sont issues de la base de données du site Eldorado, en partenariat avec Les Pépites Tech, annuaire de la mission FrenchTech.
Il est important de noter que ces informations sont issues principalement de la communication choisie par les parties à la levée de fonds. Il est donc difficile de mesurer l’entière véracité (certains montants correspondent à la levée de fonds additionnée des financements publics non-dilutifs). Il est aussi important de noter que beaucoup de levées (surtout en Seed) ne sont pas communiquées.
Avec la participation de Julie, Arthur, Nina & Ségo 🤘
Avec la contribution de




Prenez part à la discussion

Pour approfondir

Août 2018: les Startups françaises lèvent 169 millions €

Le mois d’août aura été principalement marqué par la levée de fonds de Deezer (160M€ sur un total de 169M€)

Show Me The Money
01/09/2018

Quelles sont les opérations d’exit les plus importantes de l’écosystème start-up français ?

Voici une liste des plus gros exits communiqués de Startups françaises

Écosystème
10/04/2019