Janvier 2018: les Startups françaises lèvent 436,5M€

L’année 2018 commence fort pour l’écosystème tech français. Les Startups ont levé plus de 400M€ en janvier, soit près du double de janvier 2017.


Analyses des levées de fonds
Publié le 01/02/2018

Cette tendance confirme l’explosion du financement des sociétés tech françaises depuis 4 ans (lire l’étude de CBinsight sur 2017, et l’étude de SNCF Developpement).

Chez Eldorado, nous avons pour ambition d’analyser plus en détails les tendances derrière ces levées et de livrer une analyse plus poussée que le simple recensement des levées de fonds. Voici donc notre première analyse mensuelle des perspectives et enjeux liés au financement des startups françaises en 2018.

Petit rappel important : Il est évident qu’une levée de fonds n’est pas un gage de succès pour un projet. C’est le commencement d’une nouvelle histoire pour la Startup, qui avec la confiance de nouveaux investisseurs, va pouvoir accélérer significativement le développement de son produit ou de son projet, et l’acquisition d’utilisateurs ou de clients. Nous rappelons aussi qu’une fois que les VC intègrent le capital, la Startup n’a que pour seul objectif à terme : être rachetée à un prix élevé, ou entrer en bourse.

Un mois de Janvier record

Très beau score pour ce mois de Janvier qui s’est achevé avec un montant total de levées de fonds de 436,5 millions € presque autant que le premier trimestre 2017. 2017 s’était terminée avec un résultat total de 2,7 milliards d’€ levés par des start-ups françaises. Janvier 2018 représente déjà ⅙ du score de 2017 (ou 90% du score du trimestre 1 de 2017).

Cette différence s’explique en partie par les importants tours de table de Ledger Nano (60 M€) et Front App (53,7 M€) qui ont permis de faire gonfler les résultats sur cette période.

  • Il y a eu 62 levées de Startups tech en France en janvier 2018.
  • Le montant moyen des levées est de 7,3M€.
  • Les fonds d’investissement ont participé à 53 de ces levées.
  • Les Startups ayant levé restent majoritairement franciliennes. La région Île-de-France conserve la 1ere place du podium avec 60% des investissements. On peut cependant se réjouir de la croissance du nombre de levées pour des Startups de région (l’Occitanie et la région PACA sont notamment bien représentées).

Un nombre important de “big deals”

On peut constater une plus grande disparité des levées, avec près de 25% des levées supérieures à 10M€. 14 deals en 1 mois, c’est assez inhabituel, la tech française était habituée à une plus grande polarisation du montant des levées de fonds.

Ceci confirme la capacité des investisseurs à mettre des tickets plus importants dans les start-ups.

Investisseurs : les Business Angels toujours aussi actifs

L’année 2017 est marquée par l’activité des Business Angels qui s’est globalement consolidée avec :

  • l’arrivée massive de “petits investisseurs” via les plateformes de crowd-equity (Anaxago, SoweFund…),
  • Le nombre de ticket moyen supérieur à 50K€ est en constante augmentation,
  • De plus en plus d’entrepreneurs à succès ré-investissent dans l’écosystème et participent à des levées de fonds importantes.

Si les questions entourant la fin des réductions fiscales liées à la fin de l’ISF restent tout entières, l’activité du mois de Janvier des BA reste très intense.

Sur les opérations de ce mois, 46 comportent au moins une firme de Venture Capital soient 84% des levées. Les Business Angels étaient présents à 50% d’entre elles. Comme à leur habitude, les BA français investissent majoritairement dans les tours de Seed ou “petite Serie A”. Très peu de BA ont investi en “suiveurs” dans les tours importants ce mois-ci.

La BPI est toujours bien présente, en participant à 16 des 61 tours de table de Janvier, même si ce chiffre est légèrement inférieur à la tendance sur 2017 de l’investissement de la banque publique.

Marché : Fintech et HRtech en force

C’est la fintech qui rassemble le plus de fonds, avec 83 millions d’euros levés en seulement cinq opérations. Le secteur RH suit avec dix tours de table qui ont permis au secteur de réunir près de 42 millions d’euros. Les catégories Biotech / education / transport / medtech suivent ensuite.

  • L’intérêt porté en 2017 sur la cryptomonnaie semble se concrétiser avec Ledger qui propose des portefeuilles physiques (type clés USB) pour stocker ses cryptomonnaies de manière plus sécurisée. Une levée record de 75 millions de dollars, essentiellement opérée par des investisseurs étrangers. Cela pose la question de la capacité de nos fonds à participer à des tours de table aussi importants.
  • La Startup Front, jeune pousse du studio E-founders, a réuni plus de 50M de dollars. Avec son logiciel de traitement des mails en mode SaaS, la jeune pousse a déjà séduit 2500 sociétés.
  • ContentSquare prend la troisième place de ce mois grâce à ses solutions d’analyse du comportement des visiteurs web (levée de 42 millions de dollars.
  • La “biotech” Enterome a ensuite rassemblé 32 millions d’euros pour tester en clinique les thérapies ciblant des maladies liées à des anomalies de la flore intestinale.

Quelques tendances à pointer pour ce mois de Janvier :

  • La moitié des levées de Janvier concerne des Startups créées en 2014 ou après,
  • 65% ont un modèle d’abonnement,
  • 64% viennent du domaine du software et/ou avec un modèle SAAS.

L’enjeu de l’attractivité internationale

Si les chiffres de janvier sont encourageants et confirment la tendance globale de 2017, il faut noter que les chiffres sont également en augmentation sur la même période aux Etats-Unis et en Chine. Contrairement à ces pays, les start-ups françaises ont encore du mal à financer de gros tours de table (supérieurs à 50 millions d’euros) sans se tourner vers des fonds ou corporate étrangers, comme nous avons pu le voir avec Ledger Nano et Front.

Les fonds de capital-risque étrangers sont intervenus dans 52 levées de fonds sur environ 700, françaises en 2017 (+62 %). Accel Partners et Index Ventures sont les deux « VC internationaux » les plus actifs. Cette tendance se confirme en janvier avec 15% des levées faisant intervenir un corporate étranger (12 sur 62 levées de fonds de janvier).

L’enjeu de l’intervention de fonds et sociétés étrangères dans l’écosystème est double : celui-ci permet de confirmer l’attractivité de nos “FrenchTech”. Mais il est essentiel que nos structures d’investissement françaises puissent participer aux tours de table des pépites françaises.

Ces données sont issues de la base de données du site Eldorado, en partenariat avec Les Pépites Tech, annuaire de la mission FrenchTech.
Il est important de noter que ces informations sont issues principalement de la communication choisie par les parties à la levée de fonds. Il est donc difficile de mesurer l’entière véracité (certains montants correspondent à la levée de fonds additionnée des financements publics non-dilutifs). Il est aussi important de noter que beaucoup de levées (surtout en Seed) ne sont pas communiquées.
Avec la contribution de




Prenez part à la discussion

Pour approfondir

Doctolib lève 150 millions d'euros

Doctolib rejoint les 6 licornes françaises

Listings & Panorama
20/03/2019

Mai 2019 : Les Startups Françaises lèvent 365 millions d'euros

Bilan des levées de fonds du mois de Mai 2019.